Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Allemagne : arrestations en lien avec un projet d’attentat contre la cathédrale de Cologne

Les suspects font partie de "groupes de personnes islamistes" qui "en ce moment sont plus actives que d'ordinaire", a précisé le ministre de l'Intérieur régional, Herbert Reul

Illustration : Une voiture de police devant la synagogue de Gelsenkirchen, en Allemagne, le 13 mai 2021. (Crédit: Martin Meissner/AP)
Illustration : Une voiture de police devant la synagogue de Gelsenkirchen, en Allemagne, le 13 mai 2021. (Crédit: Martin Meissner/AP)

La police allemande a annoncé dimanche l’arrestation de trois islamistes présumés soupçonnés d’avoir envisagé un attentat le soir du Nouvel An contre la cathédrale de Cologne à l’aide « d’une voiture ».

Ces interpellations ont été effectuées dans le sillage d’une autre arrestation déjà intervenue pour le même motif peu avant Noël en Allemagne.

Les suspects font partie de « groupes de personnes islamistes » qui « en ce moment sont plus actives que d’ordinaire », a précisé le ministre de l’Intérieur régional, Herbert Reul, lors d’une conférence de presse.

Un responsable de la police de Cologne, Frank Wissbaum, a évoqué un « réseau de personnes originaires d’Asie centrale ».

C’est une voiture qui devait servir « au projet d’attentat » présumé, selon les autorités, précisant de ne pas savoir comment précisément il devait être commis.

Le parking souterrain de la cathédrale de Cologne a été inspecté à l’aide de chiens détecteurs d’explosifs, mais rien de suspect n’a été constaté.

La police a aussi renforcé les mesures de sécurité pour la nuit du Nouvel An autour de l’édifice religieux.

C’est l’arrestation près de Cologne d’un Tadjik, juste avant Noël, soupçonné déjà de vouloir d’en prendre à la cathédrale, qui a conduit les enquêteurs à interpeller d’autres membres du réseau islamistes présumé et à pouvoir préciser le projet d’attentat en discussion.

En parallèle, la police autrichienne avait aussi annoncé l’arrestation de trois autres suspects à Vienne.

Selon les médias allemands, les membres présumés de ce réseau sont des Tadjiks agissant pour le compte de l’État islamique-Khorasan (EI-K), branche régionale de l’EI notamment active en Afghanistan.

Ce réseau projetait de s’en prendre à des édifices religieux durant la période des fêtes de fin d’année, à Noël où les des festivités du Nouvel An, à Cologne, Vienne ou encore Madrid, selon les médias allemands.

L’Allemagne est en état d’alerte depuis plusieurs semaines face aux risques d’attentats islamistes, notamment depuis le début de la guerre en Israël et le Hamas.

Fin 2016, un attentat islamiste au camion-bélier visant un marché de Noël à Berlin avait fait 12 morts.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.