Amnesty International appelle à l’action face aux Israéliens détenus par le Hamas
Rechercher

Amnesty International appelle à l’action face aux Israéliens détenus par le Hamas

L'ONG a publié un communiqué demandant à ses soutiens d'apporter leur aide à Avera Mangistu et Hisham al-Sayed

Le père d'Avraham Aberra Mengistu, Ayaline, s'exprime pendant une manifestation devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 11 septembre 2016. (Crédit: Luke Tress/Times of Israel)
Le père d'Avraham Aberra Mengistu, Ayaline, s'exprime pendant une manifestation devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 11 septembre 2016. (Crédit: Luke Tress/Times of Israel)

Amnesty International a émis un appel urgent au « passage à l’action » en direction de ses soutiens, leur recommandant vivement de mettre la pression sur les leaders du Hamas pour obtenir le retour de deux civils israéliens actuellement détenus à Gaza par le groupe terroriste.

« Avera Mangistu et Hisham al-Sayed sont portés disparus respectivement depuis le mois de septembre 2014 et le mois d’avril 2015 dans la bande de Gaza », dit le communiqué émis par Amnesty.

« Les deux civils israéliens souffrent de troubles psychiques graves. Les autorités du Hamas dans la bande de Gaza ont refusé de dévoiler toute information à leur sujet. Ce qu’ils sont devenus tout comme le lieu où ils se trouvent restent indéterminés ».

Amnesty s’est entretenu avec leurs familles, ajoute le communiqué.

« La famille d’Avera Mangistu a déclaré à Amnesty International que ce dernier souffrait de troubles psychiques graves depuis la mort de son frère le 11 novembre 2012. Amnesty International a passé en revue les documents hospitaliers émis par les services de psychiatrie du ministère israélien de la Santé, affirmant qu’Avera Mangistu a été admis dans un hôpital psychiatrique à deux occasions différentes en janvier 2013. Selon le dossier médical de Hisham al-Sayed, une schizophrénie avait été diagnostiquée chez lui ainsi que des troubles de la personnalité, il avait été hospitalisé pour cela et a besoin d’une médication régulière ».

Selon l’appel à l’action, « Amnesty International redoute que les deux hommes soient détenus en otage par l’aile militaire du Hamas, les Brigades Izz al-Din al-Qassam, pour un échange potentiel de prisonniers ».

Avraham Mengistu, photographie non datée. (Crédit : autorisation de la famille)
Avraham Mengistu, photographie non datée. (Crédit : autorisation de la famille)

L’organisation demande vivement à ses soutiens « d’écrire immédiatement en arabe, en anglais ou dans votre langue en pressant les autorités à : Evaluer et dévoiler sans attendre le sort réservé à Avera Mangistu et Hisham al Sayed ainsi que le lieu où ils se trouvent, leur garantir un traitement humain et l’accès à des soins médicaux appropriés en attendant leur libération ».

Amnesty International présente également les numéros de fax des bureaux des chefs du Hamas Ismail Haniyeh et Mahmoud a-Zahar.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...