Amos Gitaï récipiendaire de la Légion d’honneur, remise par Françoise Nyssen
Rechercher

Amos Gitaï récipiendaire de la Légion d’honneur, remise par Françoise Nyssen

Le cinéaste israélien, à l'aise dans le milieu culturel et artistique français, a reçu la médaille des mains de la ministre de la Culture

Amos Gitaï tente de comprendre pourquoi ce garçon espère mourir en martyr (Capture d'écran Youtube/ Extrait de A l'ouest du Jourdain)
Amos Gitaï tente de comprendre pourquoi ce garçon espère mourir en martyr (Capture d'écran Youtube/ Extrait de A l'ouest du Jourdain)

Déjà nommé Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres en 2015, le réalisateur israélien Amos Gitaï a reçu vendredi 27 la Légion d’honneur des mains de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, en présence de « Costa-Gavras qui lui avait acheté de la pellicule pour l’aider à ses débuts et qui a annulé un rendez vous pour venir, Serge Toubiana, patron de la cinémathèque à qui le cinéaste a donné une partie de ses archives, Jérôme Clément, ex-Arte, dont Gitai a adapté le livre sur sa mère » raconte Paris Match.

Au cours de ses 40 ans de carrière, Gitaï a réalisé plus de 80 films parmi lesquels sept ont été présentés en compétition officielle au Festival de Cannes et à la Mostra de Venise.

Parmi ses oeuvres emblématiques, figurent « Kippour », « Kadosh » et « Ana Arabia ».

Sa relation avec la France s’inscrit en filigrane tout au long de sa carrière.

Résidant entre Paris et Haïfa, il a réalisé en 2008 le film « Plus tard tu comprendras », dans lequel Jeanne Moreau tient le rôle principal aux côtés de nombreux autres acteurs français.

Cinéaste engagé, il n’a eu de cesse au fil de ses oeuvres de raconter ses origines et le conflit israélo-palestinien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...