Australie : des abats de porc contre le local d’un député marié à une juive
Rechercher

Australie : des abats de porc contre le local d’un député marié à une juive

Un groupe néonazi avait déjà vandalisé le bureau de Mike Kelly avec des croix gammées ; le député travailliste appelle à la nécessité d'une vigilance constante contre l'extrémisme

Le député australien Mike Kelly en 2015. (Capture d'écran : YouTube)
Le député australien Mike Kelly en 2015. (Capture d'écran : YouTube)

SYDNEY (JTA) – Le bureau de circonscription d’un député australien dont la femme est juive a été pris pour cible par des racistes qui ont jeté des boyaux de porc contre la porte d’entrée.

Cette attaque de mercredi matin fait suite à une attaque antérieure du groupe néonazi Antipodean Resistance, le 1er septembre, contre un autre bureau appartenant au même parlementaire, le député Travailliste Mike Kelly, et dans laquelle le groupe avait apposé des autocollants avec des croix gammées sur la porte.

La femme de Mike Kelly est juive.

L’attaque impliquant les abats de porc a eu lieu dans la ville de Queanbeyan, en Nouvelle-Galles du Sud, située à seulement 16 km de la capitale australienne Canberra. L’attaque avec les croix gammées s’est déroulée dans la ville côtière de Bega, à 220 km de Queanbeyan.

Ancien avocat militaire, le colonel Mike Kelly a rejoint l’armée australienne en Somalie, au Timor oriental et en Bosnie, et a fait partie du personnel militaire australien supérieur qui a servi pendant la guerre en Irak. En 1993, il a reçu le grade de Chef d’état-major général.

« La série d’attaques dirigées contre mes bureaux de représentation électorale témoigne de la nécessité d’une vigilance constante et de la lutte contre les groupes extrémistes dans notre pays », a déclaré Kelly à JTA.

« Si les auteurs pensent qu’ils vont m’intimider pour que je renonce à défendre Israël ou à soutenir notre communauté juive, ils se trompent », a ajouté Kelly. « De telles actions ne font que m’inciter à redoubler d’efforts et à m’engager davantage. J’ai fait face à des menaces bien pires dans ma carrière militaire et je continuerai à combattre le racisme et l’ignorance partout où je les rencontrerai. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...