Avec une forte hausse des nouveaux cas, le ministère appelle à plus de prudence
Rechercher

Avec une forte hausse des nouveaux cas, le ministère appelle à plus de prudence

Le ministère de la Santé souligne une augmentation "inhabituelle" des nouveaux cas de Covid-19 ces deux derniers jours ; les cas s'accumulent dans le système éducatif

Un secouriste du Magen David Adom à un centre de test mobile du coronavirus à Jérusalem, le 24 mars 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Un secouriste du Magen David Adom à un centre de test mobile du coronavirus à Jérusalem, le 24 mars 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministère de la Santé a annoncé jeudi soir que 79 nouveaux cas de coronavirus avaient été diagnostiqués au cours de la journée de jeudi, affirmant que la forte augmentation du nombre de tests positifs confirmait une hausse « relativement inhabituelle » du nombre d’infections découvertes au cours des précédentes 48 heures.

« L’idée ambiante selon laquelle le coronavirus est derrière nous est fausse », a souligné le ministère dans un communiqué. « Ne soyez pas complaisants. »

Le nombre total cumulé de cas s’élevait à 16 872 à la date de jeudi soir.

En outre, le nombre de morts a augmenté de trois pour atteindre 284. Aucun détail n’a été donné sur l’identité des victimes.

Selon la dernière mise à jour du ministère, le pays enregistre 1 909 cas actifs de coronavirus.

Un personnel du Magen David Adom aux abords de l’unité coronavirus de l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 10 avril 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

37 patients se trouvent dans un état grave, dont 36 sous respirateur. 35 autres porteurs sont dans un état modéré et les autres présentaient des symptômes légers, a précisé le ministère de la Santé.

La tendance à la baisse des cas diagnostiqués au cours des dernières semaines semble être menacée jeudi par de nouvelles flambées dans les écoles.

Le site d’information Ynet a indiqué que les fonctionnaires du ministère de la Santé tiendront une réunion d’urgence vendredi matin pour discuter de l’augmentation des cas.

« Il est clair pour nous que la réglementation n’est pas du tout respectée, en particulier dans les écoles », a commenté un fonctionnaire anonyme.

Des élèves et enseignants portent des masques de protection alors qu’ils retournent en classe, à l’école Hashalom à Mevaseret Zion, à proximité de Jérusalem, le 17 mai 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

18 élèves et membres du personnel d’un lycée de Jérusalem ont été testés positifs pour le coronavirus lors d’un dépistage massif effectué jeudi après que trois lycéens se sont avérés infectés.

Une déclaration du Lycée hébraïque du quartier de Rehavia a indiqué que 11 membres du personnel et sept élèves au total avaient été diagnostiqués porteurs du coronavirus après que 678 enfants et employés ont été testés.

L’école a déclaré que d’ici dimanche, les 1 400 élèves et membres du personnel auront tous été testés.

L’épidémie a d’abord été détectée lorsqu’un élève de l’établissement a été diagnostiqué avec le Covid-19 mardi, à la suite de quoi 210 autres élèves et enseignants ont été envoyés en quarantaine pendant 14 jours. Par la suite, deux élèves de Troisième puis trois enseignants se sont également révélés contaminés.

L’école restera fermée pendant au moins une semaine et reprendra l’enseignement en ligne.

« D’ici le milieu de la semaine prochaine, nous aurons une image complète de la situation et nous pourrons commencer à réfléchir à la stratégie de sortie de cette crise », a déclaré l’école jeudi dans un message aux parents.

Malgré la hausse du nombre de cas, le gouvernement a annoncé jeudi que les établissements d’enseignement supérieur et les mouvements de jeunesse seraient autorisés à opérer à partir de dimanche, sous réserve des restrictions du ministère de la Santé.

Le lycée de Jérusalem n’a pas été le seul établissement touché par l’épidémie jeudi – deux sœurs de la ville de Bat Yam, dans le centre d’Israël, ont été diagnostiquées positives à la Covid-19, ayant été contaminées par leur mère, a rapporté la Douzième chaîne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...