Aviv Kohavi promet aux parents d’un soldat tué de retrouver l’assassin
Rechercher

Aviv Kohavi promet aux parents d’un soldat tué de retrouver l’assassin

Le chef d'état-major promet que les efforts se poursuivront pour localiser le Palestinien qui a lancé la pierre qui a tué Amit Ben-Ygal en Cisjordanie au début du mois

Le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi (à gauche) rend visite aux parents du soldat Amit Ben Yigal qui a été tué par une pierre lancée par un Palestinien lors d'une opération en Cisjordanie, le 28 mai 2020. (Armée israélienne)
Le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi (à gauche) rend visite aux parents du soldat Amit Ben Yigal qui a été tué par une pierre lancée par un Palestinien lors d'une opération en Cisjordanie, le 28 mai 2020. (Armée israélienne)

Le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kohavi a rendu visite jeudi aux parents d’un soldat tué lors d’une opération en Cisjordanie au début du mois et a promis de retrouver l’assassin de leur fils.

Amit Ben-Ygal a été tué par une pierre jetée du toit d’un bâtiment alors que son unité procédait à des arrestations dans le village de Yabed.

Kohavi s’est rendu chez la famille à Beer Yaakov avec les commandants supérieurs de la Brigade Golani, dans laquelle Ben-Ygal avait servi.

Ses parents, Baruch et Nava, leur ont parlé de leur fils, a déclaré l’armée dans un communiqué.

Kohavi leur a dit que « l’appel téléphonique les informant que le terroriste a été capturé arrivera », et a promis que les efforts pour y parvenir se poursuivraient selon les besoins, selon la déclaration.

Le sergent de première classe Amit Ben-Ygal a été tué lorsqu’une pierre lui a été jetée à la tête lors d’un raid d’arrestation dans le village de Yabed, dans le nord de la Cisjordanie, le 12 mai 2020. (Crédit : réseaux sociaux)

Les Ben-Ygal avaient reçu la veille la visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui avait déclaré s’identifier à leur douleur en tant que frère endeuillé, ayant perdu son frère Yoni lors de l’opération d’Entebbe en 1976.

Netanyahu a cérémonieusement inscrit une lettre dans un rouleau de Torah à la mémoire d’Amit en cours d’écriture.

Dans les premières heures du 12 mai, le bataillon d’élite de reconnaissance Golani a procédé à une série d’arrestations dans le village de Yabed, dans le nord de la Cisjordanie. Alors que les soldats s’apprêtaient à quitter le village palestinien, une brique jetée du toit d’un immeuble de trois étages a frappé et tué Ben-Ygal, selon l’armée.

Des centaines de personnes ont assisté à ses funérailles le soir même.

Ben-Ygal a été tué un mois avant la fin de son service militaire. Ce jeune homme de 21 ans, originaire de la ville centrale de Ramat Gan, a été le premier soldat de l’armée israélienne à être tué au combat en 2020. Il a été promu à titre posthume de sergent d’état-major à sergent de première classe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...