Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Ban Ki-moon : Israël au bord de « l’apartheid », les espoirs de paix « s’estompent »

L'ancien chef de l'ONU a estimé que la réalité était plus sombre que celle à laquelle il a été confronté lorsqu'il était à la tête de l'organisation mondiale de 2007 à 2016

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'exprime au cours d'une conférence de presse dans une école des Nations unies à Gaza Ville, le 28 juin 2016 (Crédit : AFP/Mahmud Hams)
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'exprime au cours d'une conférence de presse dans une école des Nations unies à Gaza Ville, le 28 juin 2016 (Crédit : AFP/Mahmud Hams)

Ban Ki-moon, ancien secrétaire général des Nations unies, en visite cette semaine au Moyen-Orient, a déclaré jeudi à l’agence Associated Press qu’Israël se rapprochait de « l’apartheid » et s’éloignait des espoirs de création d’un État palestinien.

Au cours de sa visite de trois jours, qui a coïncidé avec une flambée de violences meurtrières en Cisjordanie, il a été confronté à une réalité plus sombre que celle qu’il a connue lorsqu’il était à la tête de l’organisation mondiale de 2007 à 2016, a-t-il expliqué.

Il a ainsi dit avoir vu les signes, à travers l’expansion des implantations juives en Cisjordanie et le renforcement des restrictions à l’encontre des Palestiniens, qu’un « système d’apartheid » était en train de s’enraciner.

« Je pense que la situation s’est aggravée », a déclaré Ban Ki-moon. « Je pense simplement, comme beaucoup de gens le disent, qu’il pourrait s’agir d’un système d’apartheid. »

Il a dit avoir appris qu’Israël commettait un crime « d’apartheid » par l’intermédiaire de groupes locaux de défense des droits et s’est dit préoccupé par le fait que la solution à deux États au conflit israélo-palestinien « s’éloigne ».

Ban Ki-moon était présent dans la région au nom de The Elders, un groupe d’hommes et de femmes d’État qui participent à des initiatives de rétablissement de la paix et de défense des droits humains dans le monde entier. Il a rencontré, avec la présidente du groupe, l’ancienne présidente irlandaise Mary Robinson, des dirigeants israéliens et palestiniens et des représentants de la société civile.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.