Bennett : Israël « n’autorisera pas » de couloir terrestre iranien vers la Syrie et le Liban
Rechercher

Bennett : Israël « n’autorisera pas » de couloir terrestre iranien vers la Syrie et le Liban

Liberman affirme qu'Israël ne tolèrera pas que l'Iran construise des usines d'armes au Liban

Naftali Bennett, ministre de l'Education et président de HaBayit HaYehudi, pendant la Conférence de Herzliya, le 22 juin 2017. (Crédit : Oded Carni)
Naftali Bennett, ministre de l'Education et président de HaBayit HaYehudi, pendant la Conférence de Herzliya, le 22 juin 2017. (Crédit : Oded Carni)

Le ministre de l’Éducation Natfali Bennett a déclaré dimanche qu’Israël ne permettra pas à l’Iran de créer un couloir terrestre vers le Liban et la Syrie en passant par l’Irak.

Selon lui, Téhéran chercherait à garantir son approvisionnement à ses alliés syriens et libanais.

« L’Iran tente de créer un couloir terrestre contigu de l’Iran à la Syrie et au Liban, via l’Irak. Nous ne laisserons pas cela se produire », a déclaré Bennett à la radio militaire.

Des responsables israéliens avaient anticipé ces efforts iraniens visant à créer un passage qui relierait Téhéran à Beyrouth.

En mars, le directeur général du ministère des Renseignements Chagai Tzuriel indiquait au Times of Israël que cela aiderait l’Iran à renforcer sa présence en Syrie, considérée par Israël comme une menace stratégique.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman s'adresse à la plénière de la Knesset, le 5 juin 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman s’adresse à la plénière de la Knesset, le 5 juin 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Avigdor Liberman, le ministre de la Défense, a pour sa part affirmé dimanche qu’Israël ne tolèrera pas que l’Iran construise des usines d’armes au Liban, et que l’Etat juif « sait ce qu’il doit être fait » en réponse.

« Nous n’ignorerons pas la mise en place d’usine d’armes iraniennes au Liban, a-t-il dit. Nous savons ce qui doit être fait. C’est un phénomène important, qui ne peut pas être ignoré. »

Liberman a ajouté que le Liban comme la Syrie « connaissent l’étendue de nos capacités de renseignement militaire, et je suggère que personne ne nous teste. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...