Chelsea promet des « mesures fortes » après les chants antisémites des fans
Rechercher

Chelsea promet des « mesures fortes » après les chants antisémites des fans

Le porte-parole de l'équipe anglaise de football affirme que "la haine raciale ou religieuse est répugnante" pour le club, dont le propriétaire est juif

Le milieu de terrain brésilien de Chelsea Willian (G) est félicité par ses coéquipiers Ross Barkley, Álvaro Morata et Davide Zappacosta (D) après avoir marqué lors d'un match de football du Groupe UEFA Europa League entre MOL Vidi FC et Chelsea le 13 décembre 2018, à Budapest, Hongrie. (Attila Kisbenedek/AFP)
Le milieu de terrain brésilien de Chelsea Willian (G) est félicité par ses coéquipiers Ross Barkley, Álvaro Morata et Davide Zappacosta (D) après avoir marqué lors d'un match de football du Groupe UEFA Europa League entre MOL Vidi FC et Chelsea le 13 décembre 2018, à Budapest, Hongrie. (Attila Kisbenedek/AFP)

Chelsea a promis vendredi de prendre les « mesures les plus fortes possibles » après que des chants antisémites ont été entonnés par ses supporters jeudi lors d’un match européen, dans un contexte déjà miné pour le club de foot anglais par l’affaire de racisme visant Raheem Sterling.

Lors du match opposant les « Blues » aux Hongrois de Vidi en Ligue Europa jeudi, un match qui s’est conclu sur un nul 2-2 à Budapest, un groupe de supporters londoniens a entonné un chant visant les supporters de Tottenham et dans lequel des propos antisémites ont été proférés.

« L’antisémitisme et toute autre forme de haine liée à la race ou la religion est abjecte pour ce club et l’écrasante majorité de nos fans », a réagi un porte-parole du club. « Cela n’a pas sa place à Chelsea. »

« Toute personne qui ne peut pas faire preuve de suffisamment d’intelligence pour comprendre ce message simple et qui couvre le club de honte en commettant des actes ou en proférant des propos antisémites ou racistes devra faire face aux mesures les plus fortes possibles de la part du club », a ajouté Chelsea.

Roman Abramovich, propriétaire russe de Chelsea, au Stamford Bridge stadium de Londres, le 22 mars 2014 (Crédit : AP Photo/Alastair Grant)

Vendredi, la Premier League a publié un message à destination des supporters. « Cette saison (…) la grande majorité des supporters a créé une ambiance fervente et formidable dans les stades. Cependant, il y a eu récemment des incidents où une très petite minorité s’est comportée de façon inacceptable ».

« A l’approche des fêtes de fin d’année, pendant lesquelles beaucoup de matchs vont s’enchaîner, nous demandons à tous les supporters de soutenir leurs équipes de manière passionnée, positive et respectueuse. Le soutien à un club ne doit jamais inclure une agressivité excessive ou une discrimination envers l’adversaire », indique le communiqué.

Signe que l’affaire n’a rien d’anecdotique, le club de Roman Abramovich, lui-même juif, a déjà lancé depuis janvier une campagne de sensibilisation contre l’antisémitisme à l’adresse de ses supporters.

Groupes religieux et anti-discrimination britanniques se sont joints à Chelsea pour dénoncer les chants entonnés jeudi.

« Le dernier incident antisémite est complètement déprimant, particulièrement à la lumière des efforts consentis par Chelsea pour régler le problème », a déploré le président du Jewish Leadership Council, Simon Johnson.

Cet épisode survient quelques jours seulement après que le club a suspendu quatre de ses supporters dans le cadre de l’incident raciste présumé ayant visé le week-end dernier l’attaquant de Manchester City, l’international anglais Raheem Sterling.

Le club et la police ont ouvert des enquêtes dans cette affaire survenue à Stamford Bridge et qui a pris depuis une envergure nationale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...