Israël en guerre - Jour 196

Rechercher
Il règne ici une paix qu'on ne ressent ni à Londres, ni à LA

Concert de Robbie Williams à Tel Aviv : « Il y a vraiment un truc spécial ici »

Devant des dizaines de milliers de fans, la pop star britannique a évoqué son épouse juive, ses enfants et son tatouage en hébreu, ravi de son duo avec Noga Erez

Robbie Williams sur scène à Tel Aviv le 1er juin 2023. (Autorisation de Guy Sidi)
Robbie Williams sur scène à Tel Aviv le 1er juin 2023. (Autorisation de Guy Sidi)

La pop star britannique Robbie Williams a donné son concert tant attendu au Yarkon Park de Tel Aviv, jeudi soir, vêtu d’une tenue dorée, avec une écharpe autour du cou. Il a lancé le compte à rebours et crié : « Tel Aviv, faites du bruit ! »

« Je suis Robbie f*cking Williams, yalla balagan ! » a-t-il dit, reprenant une expression en hébreu qui peut se traduire par « c’est parti ! ».

« Cette soirée va être une vraie thérapie pour moi », a déclaré Williams, aujourd’hui âgé de 49 ans et qui, tout au long du concert d’une durée d’une heure et demie, a évoqué à plusieurs reprises son âge, disant son regret de vieillir, et son passé de star adolescente dans le célébrissime boys band « Take That ».

À un moment, Williams s’est arrêté pour reprendre son souffle, plaisantant à propos du COVID long qui l’affecte encore.

« Ce n’est pas mon âge, le problème, bande de c***. On y retourne ! » s’est-il exclamé.

A part cet épisode, Williams s’est montré plus énergique que jamais, bavard, chaleureux et proche, même face à des dizaines de milliers de personnes.

Il a plaisanté avec le public, à qui il a demandé des mots en hébreu qu’il a ensuite répétés.

La pop star britannique Robbie Williams lors de son spectacle du 1er juin 2023 au Yarkon Park de Tel Aviv (Autorisation d’Eclipse Media)

« Je t’aime, Tel Aviv ! », a crié Williams, qui a mentionné à plusieurs reprises à quel point il était heureux d’être de retour en Israël, huit ans après son dernier spectacle.

« Quand on arrive ici, on sent tout de suite qu’il y a un truc incroyablement spécial », a déclaré Williams.

« Je suis allé me promener l’autre soir. J’ai remarqué la paix qui règne ici : c’est quelque chose que je ne ressens ni à Londres, ni à Los Angeles… »

« Votre peuple a fort à faire, et pourtant il règne un calme, une sincérité … Rien qu’en me promenant, j’ai senti ce que vous êtes, je sais qui vous êtes, je sais comment vous êtes, et vous comptez énormément pour moi. C’est toujours très spécial d’être ici. »

Williams a également évoqué son épouse juive et ses enfants, devant un public en liesse. Il a en effet épousé l’actrice américano-turque Ayda Field en 2010, avec laquelle il a eu quatre enfants.

« Ma femme est juive, donc mes enfants sont juifs. Je suis heureux de préserver certaines traditions dans la famille, par respect pour vous et leur histoire », a-t-il déclaré, montrant un de ses poignets tatoué du mot « simcha » (joie en hébreu).

« Je vous suis très reconnaissant d’être là depuis toutes ces années… et aussi d’être là comme peuple, que Dieu vous bénisse », a dit Williams.

Williams avait dit à plusieurs reprises sa joie de se produire à nouveau en Israël, cette semaine, et avait improvisé un mini concert, sur la promenade de la plage mercredi soir, avec un amuseur public de Tel Aviv, interprétant le titre « Angels » issu de son premier album solo de 1997.

Williams a donné le coup d’envoi de son concert de Tel Aviv avec « Hey Wow yes yes », avant d’entonner son titre de 1997 « Let Me Entertain You », suivi de « Land of a 1000 Dances », « Monsoon », « Strong », « Come Undone », « Millennium », « Do What You Like », « Could It Be Magic », une reprise de « Don’t Look Back in Anger » d’Oasis, « The Flood », « Love My Life », « Candy », « Supreme, » et « Feel ».

Pendant tout le concert, Williams a fait appel à ses fans, dans le public, comme cette femme nommée Shiri, qu’il a appelée « Shigi » faute de pouvoir prononcer correctement le son hébreu « r ».

Entre deux titres, Williams a demandé au public de lui donner des mots hébreux liés au milieu du spectacle.

« Comment dit-on sexe en hébreu ? » a-t-il demandé. Il s’est alors écrié, après avoir obtenu la réponse : « J’ai fait tout ce chemin pour que ce soit exactement le même mot? »

Des dizaines de milliers de personnes se sont réunies pour écouter la pop star britannique Robbie Williams lors de son spectacle, le 1er juin 2023, au Yarkon Park de Tel Aviv. (Autorisation d’Eclipse Media)

En apprenant comment dire « drogues » en hébreu, Williams a plaisanté : « Samim, I love samim. »

Williams est également revenu sur sa première carrière.

« Quelqu’un ici se souvient des années 90 ? » a-t-il crié.

Il a évoqué la pop star israélienne Dana International, gagnante de l’Eurovision 1998, et le boys band américain NSYNC.

La chanteuse de rock indépendant Noga Erez a rejoint Williams pour interpréter le duo « Kids », que Williams a composé avec la pop star australienne Kylie Minogue. L’an dernier, il avait dit sur les réseaux sociaux vouloir faire ce duo avec Erez. Les deux chanteurs se sont embrassés avant et après la chanson.

La pop star britannique Robbie Williams (à gauche) et la chanteuse indépendante israélienne Noga Erez chantent en duo le titre de Williams « Kids » lors du concert donné par la star le 1er juin 2023 au parc Yarkon de Tel Aviv (Autorisation d’Eclipse Media)

« Mesdames et messieurs, soyez fiers d’avoir l’une des meilleurs artistes du monde », a déclaré Williams. « C’est ma nouvelle amie, je l’adore, Noga Erez! »

Le concert s’est terminé sur « Rock DJ » et « No Regrets ». Dans le cadre des rappels, Williams a interprété « She’s The One » et « Angels ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.