Rechercher

Croix grammée au Département d’État ; Biden se dresse contre l’antisémitisme

Réagissant au symbole gravé près du bureau du chargé de la lutte contre l'antisémitisme, le président a déclaré que la société ne devait offrir "aucun refuge" à la haine

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le président américain Joe Biden s'exprime après avoir visité une unité mobile de vaccination à Raleigh, en Caroline du Nord, le 24 juin 2021. (Crédit:Mandel Ngan/AFP)
Le président américain Joe Biden s'exprime après avoir visité une unité mobile de vaccination à Raleigh, en Caroline du Nord, le 24 juin 2021. (Crédit:Mandel Ngan/AFP)

Le président américain Joe Biden a déclaré mardi, après la découverte d’une croix gammée gravée dans le bâtiment du département d’État américain, qu’il n’y avait pas de place pour l’antisémitisme dans son administration.

La croix gammée a été découverte lundi dans un ascenseur, près du bureau de l’envoyé spécial chargé de surveiller et de combattre l’antisémitisme.

« Je veux être clair : l’antisémitisme n’a pas sa place au département d’État, dans mon administration, ni nulle part dans le monde », a tweeté Biden. « C’est à nous tous de ne donner aucun refuge à la haine et de nous opposer au racisme partout où nous le trouvons. »

Dans une lettre adressée mardi aux employés du département d’État, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a informé le personnel que la croix gammée avait été retirée de l’ascenseur du bâtiment Harry S. Truman et que l’incident ferait l’objet d’une enquête.

« Comme cela nous le rappelle douloureusement, l’antisémitisme n’est pas une relique du passé », a écrit Blinken. « C’est toujours une force dans le monde, y compris près de chez nous. Et c’est odieux. Il n’a pas sa place aux États-Unis, au Département d’État ou ailleurs. Et nous devons sans relâche nous dresser et le rejeter. »

Le secrétaire a ajouté que l’antisémitisme « va souvent de pair » avec d’autres types de sectarisme.

S’adressant aux employés juifs du département d’État, Blinken a déclaré : « Sachez que nous vous sommes reconnaissants pour votre service et que nous sommes fiers d’être vos collègues. »

Selon Axios, qui a été le premier à révéler les faits, l’ascenseur où la croix gammée a été découverte se trouve dans une zone fortement surveillée, avec des caméras de surveillance aux entrées.

Le poste de chargé de mission pour la lutte contre l’antisémitisme n’est pas pourvu pour l’instant, les fonctions étant assurées dans l’intervalle par la secrétaire d’État adjointe pour la démocratie, les droits de l’homme et le travail, Kara McDonald.

L’incident de lundi a eu lieu alors que les groupes juifs réclament de plus en plus que le poste soit pourvu en raison d’une récente recrudescence d’événements antisémites. Les responsables de l’administration Biden ont déclaré que la Maison Blanche procéderait à une nomination sous peu, bien que cela soit la réponse depuis près de deux mois maintenant.

L’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Gilad Erdan, a déclaré que ce vandalisme « montrait une fois de plus que l’antisémitisme ne fait pas de distinction entre les Juifs d’Israël et les Juifs d’Amérique, et qu’il nuit non seulement à Israël mais au monde entier ».

« Nous devons lutter ensemble résolument contre l’antisémitisme de toute sorte et traduire en justice quiconque agit par haine du peuple juif », a-t-il déclaré dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...