De jeunes israéliens agressés par le personnel d’un hôtel à Chypre ?
Rechercher

De jeunes israéliens agressés par le personnel d’un hôtel à Chypre ?

Selon la version du personnel de l’hôtel, les jeunes israéliens ont causé des dommages matériels qui justifiaient le paiement d'une caution

Chypre. Les régulateurs français ne sont pas impressionnés par la régulation chypriote, qu'ils ont décrite comme étant similaire à une absence pure set simple de régulation (Crédit : Pixabay)
Chypre. Les régulateurs français ne sont pas impressionnés par la régulation chypriote, qu'ils ont décrite comme étant similaire à une absence pure set simple de régulation (Crédit : Pixabay)

Un groupe de jeunes israéliens se seraient fait agresser physiquement par le personnel d’un hôtel à Chypre, alors qu’ils étaient sur le point de quitter l’hôtel.

La version du groupe de vacanciers israéliens et la version du personnel chypriote se contredisent.

D’après la version des vacanciers, au moment de quitter l’hôtel, ces derniers ont demandé de récupérer leurs passeports. Le réceptionniste a refusé et leur a demandé de payer une caution de 50 euros pour dommages causés dans l’hôtel.

Après une dispute d’une heure et demie, le ton est monté, témoigne l’un des jeunes vacanciers. « Quelqu’un dans l’hôtel s’est énervé, et à la surprise de la sécurité et des employés de l’hôtel, il a commencé à nous frapper avec une queue de billard. Nous avons couru dehors et nous avons vu que beaucoup de personnes étaient blessées », a rapporté l’un des jeunes israéliens, Ohad Tal, 18 ans, à Ynet. Ce dernier a ajouté que tous les vacanciers qui sont retournés à l’intérieur pour prendre leur sac se sont fait frapper.

« Vous pouvez voir dans une vidéo que nous n’avons rien commencé », se défend Tal.

D’après Tal, « la sécurité et les responsables de l’hôtel sont venus leur crier dessus et ont commencé à les frapper. Nous avons enregistré l’incident pour avoir des preuves. »

Selon la version du personnel de l’hôtel, les jeunes israéliens ont causé des dommages matériels qui justifiaient une caution de 50 euros. « Les jeunes israéliens ont fumé et ont causé un petit feu dans les chambres. Ils ont uriné sur les murs du couloir, et sur les voitures des invités. Ils ont cassé la porte d’un responsable, poussé une femme et menacé de les attaquer s’ils ne récupéraient pas leur caution. »

D’après le représentant de l’hôtel, ils auraient également vomis sur le balcon obligeant des vacanciers à quitter l’hôtel. Ils auraient également été à la piscine à 4 heure du matin alors que c’est strictement interdit par le règlement de l’établissement et auraient fait des remarques déplacés auprès d’une femme de ménage.

« Ils n’ont pas respecté l’hôtel. Ils ont détruit des meubles dans l’entrée et à la réception. Ils ont rempli des bouteilles d’eau et les ont jetées sur d’autres clients. Quand ils sont partis, nous avons découvert qu’ils avaient causé des dégâts plus importants dans les chambres, nous avons alors décidé d’annuler leur caution et d’utiliser cet argent pour réparer les dommages causés », a ajouté le porte-parole de l’hôtel.

Selon Ohad, les jeunes israéliens avaient nettoyé leur chambre avant de partir afin qu’elles soient dans le même état que quand ils étaient arrivés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...