Rechercher

Deri dit avoir été « piégé » par la nomination d’Ohana à la présidence de la Knesset

Nissim Zeev, ancien député du Shas, a condamné la décision prise de nommer le député gay, conseillant à ce dernier de "fonder une famille casher et d'épouser une femme"

Le chef du parti Shas, Aryeh Deri, lors d'une cérémonie pour le prochain ministre des Affaires sociales Yaacov Margi au ministère des Affaires sociales de Jérusalem, le 1err janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90
Le chef du parti Shas, Aryeh Deri, lors d'une cérémonie pour le prochain ministre des Affaires sociales Yaacov Margi au ministère des Affaires sociales de Jérusalem, le 1err janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90

Le leader du parti Shas, Aryeh Deri, aurait accusé lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu de l’avoir « piégé » avec la nomination surprise d’Amir Ohana, député du Likud, au poste de président de la Knesset – c’est le premier homosexuel à occuper cette fonction -plaçant les députés ultra-orthodoxes dans un dilemme inattendu suite au discours prononcé par Ohana, où il évoquait ouvertement cette nomination sans précédent d’un membre de la communauté LGBTQ.

Selon le site d’information Kikar Hashabbat Haredi, Deri aurait dit à huis-clos à ses députés : « Netanyahu m’a piégé avec la nomination d’Amir Ohana, nous pensions qu’il choisirait Yoav Kisch ou David Amsalem [deux députés du Likud]. »

Deri a a aussi laissé entendre que les députés haredim auraient dû témoigner plus de dédain que cela n’a été le cas lors du discours prononcé par Ohana.

« Nous nous sommes trompés concernant notre conduite en plénière, je suis sorti immédiatement après le discours et je ne peux pas comprendre les députés haredim qui sont allés lui donner l’accolade après l’allocution. »

Deri avait toutefois serré dans ses bras Ohana plus tôt dans la journée, après la nomination de ce dernier au poste de président de la Knesset.

Le président de la Knesset Amir Ohana étreint le ministre de l’Intérieur et de la Santé lors de l’investiture du 37e gouvernement d’Israël à la Knesset de Jérusalem, le 29 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Pour sa part, Nissim Zeev, ancien député du Shas, a condamné la décision prise de nommer Ohana au poste de président du parlement, disant que plutôt que de démissionner, ce dernier devait « fonder une famille casher et épouser une femme ».

« Dans quel pays du monde y a-t-il un président du parlement gay ? », s’est étonné Zeev au micro de la station de radio 103FM. « Pas de haine ici, mais c’est une déviation du chemin enseigné par la Torah. Il faut protester ».

« Amir Ohana peut servir dans n’importe quel rôle, mais pas en tant que président de la Knesset – il faut faire preuve de sensbilité », a-t-il ajouté. « C’est une personne respectable mais il n’est pas un modèle ».

Shas MK Nissim Zeev (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
Le député du Shas, Nissim Zeev (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.