Des anti-vax prennent de faux rendez-vous ; le ministère pourrait porter plainte
Rechercher

Des anti-vax prennent de faux rendez-vous ; le ministère pourrait porter plainte

Le ministère de la Santé appelle Facebook à retirer les publications des personnes qui se vantent de contraindre les centres de vaccination à jeter leurs doses inutilisées

Illustration: un homme reçoit une injection de vaccin COVID-19 à Jérusalem, le 28 janvier 2021. (Olivier Fitoussi / Flash90)
Illustration: un homme reçoit une injection de vaccin COVID-19 à Jérusalem, le 28 janvier 2021. (Olivier Fitoussi / Flash90)

Le ministère de la Santé envisage de porter plainte contre des anti-vax qui ont programmé des rendez-vous pour des vaccinations uniquement dans le but de les annuler à la dernière minute, obligeant les caisses de santé à jeter les doses inutilisées, ont rapporté les médias israéliens jeudi.

Le ministère a également demandé à Facebook de retirer les messages des anti-vax qui se vantaient de leurs exploits ; le géant des réseaux sociaux s’est engagé à écarter de sa plateforme les anti-vax et ceux qui diffusent de fausses informations sur la vaccination, mais ne le fait pas, a rapporté la Treizième chaîne.

« Si tous ceux qui ne prévoient pas de se faire vacciner prennent rendez-vous pour se faire vacciner et ne viennent pas ensuite, nous épuiserons le stock (dans la poubelle) très rapidement. c’est tout ce que j’ai à dire », peut-on lire dans une publication sur Facebook.

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a déclaré que de tels incidents étaient limités, mais que ceux qui essayaient de perturber la campagne de vaccination étaient « un groupe dangereux qui est idéologiquement opposé, comme une secte ».

Un chef d’hôpital israélien a qualifié le phénomène de « criminel » dans une interview accordée à la Treizième chaîne.

Les inquiétudes ont été mises en évidence lorsque le nombre de morts en Israël suite à la COVID-19 a atteint les 5 000 dans la nuit de jeudi à dimanche. En outre, 1 040 Israéliens ayant contracté le virus sont dans un état grave.

La Treizième chaîne a également révélé qu’un enregistrement vocal a été diffusé dans certaines parties de la communauté ultra-orthodoxe où les auditeurs sont priés, sur la base de fausses statistiques, de ne pas aller se faire vacciner, affirmant que ceux qui le font risquent de tomber malades ou de mourir.

Selon les chiffres du ministère de la Santé, 7 385 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés mercredi. Le ministère a effectué environ 86 000 tests, dont 8,9 % sont revenus positifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...