Rechercher

Des élus US non-juifs forment le « Caucus pour la promotion des valeurs de la Torah »

Le groupe affirme que l'initiative vise à "témoigner notre amitié à nos amis juifs" ; le Conseil démocratique juif estime que ce n'est "pas la bonne façon" d'aborder les problèmes

L'inauguration du Congressional Caucus for the Advancement of Torah Values s'est déroulée en présence des représentants suivants : Kat Cammack (Républicain-Floride), Don Bacon (Républicain-Nevada), le rabbin Dovid Hofstedter, Henry Cuellar (Démocrate-Texas), Dan Meuser (Républicain-Pennsylvanie) et Brian Fitzpatrick (Républicain-Pennsylvanie) à Washington, D.C. (Crédit : Sruly Saftlas/CNW Group/Dirshu via JTA).
L'inauguration du Congressional Caucus for the Advancement of Torah Values s'est déroulée en présence des représentants suivants : Kat Cammack (Républicain-Floride), Don Bacon (Républicain-Nevada), le rabbin Dovid Hofstedter, Henry Cuellar (Démocrate-Texas), Dan Meuser (Républicain-Pennsylvanie) et Brian Fitzpatrick (Républicain-Pennsylvanie) à Washington, D.C. (Crédit : Sruly Saftlas/CNW Group/Dirshu via JTA).

JTA – Deux membres non-juifs du Congrès ont annoncé la formation du « Congressional Caucus for the Advancement of Torah Values » mercredi, dans l’objectif de « témoigner notre amitié à nos amis juifs », selon une déclaration du Républicain Don Bacon, qui co-préside le caucus.

« Ce caucus va être très important d’une manière bipartisane. Nous devons être en mesure d’avoir la force de savoir ce qui est bon, ce qui est mauvais, ce qui est moral et ce qui ne l’est pas », a déclaré dans un communiqué le représentant Henry Cuellar, un Démocrate qui est l’autre président du caucus.

Cuellar, l’un des Démocrates les plus conservateurs du Congrès, semblait être le seul membre de son parti présent à la réunion. Une photo de la réunion montre les Républicains Kat Cammack, Dan Meuser et Brian Fitzpatrick présents, en plus de Bacon et Cuellar.

Par coïncidence, le domicile de Cuellar a été perquisitionné par le FBI mercredi dans le cadre d’une « activité d’application de la loi autorisée par le tribunal », selon une déclaration du FBI fournie aux médias.

Aucun des 37 membres juifs de l’actuel Congrès ne semble participer au nouveau caucus.

Le rabbin David Hofstedter, fondateur canadien d’une organisation basée en Israël appelée Dirshu, a également assisté à la réunion. La mission de cette organisation, fondée à Toronto en 1997 mais maintenant basée à Jérusalem, est d’encourager l’étude de la Torah.

S’adressant au groupe lors de la séance d’ouverture, Hofstedter a affirmé que les « valeurs de la Torah » étaient le « fondement des États-Unis » et a mentionné à plusieurs reprises la liberté de religion comme l’une de ces « valeurs de la Torah ».

Il a également parlé de l’antisémitisme et a critiqué la fermeture de synagogues et de yeshivot à New York au plus fort des confinements induits par le COVID-19, et a qualifié ces fermetures « d’inégales » et « incompatibles avec la politique de la ville et de l’État ».

Le nouveau caucus a suscité des critiques de la part des dirigeants démocrates juifs.

« Les Américains juifs sont confrontés à de nombreux défis, dont la menace insidieuse de l’antisémitisme », a tweeté Haile Soifer, PDG du Conseil démocratique juif d’Amérique. « Avec tout le respect dû à nos amis non-juifs, la création de ce caucus n’est pas le moyen de les aborder, et nos ‘valeurs de la Torah’ n’ont pas besoin de votre promotion. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...