Des étudiants juifs perturbent le discours d’un ministre autrichien du FPÖ
Rechercher

Des étudiants juifs perturbent le discours d’un ministre autrichien du FPÖ

Le gouvernement autrichien se compose d'une coalition formée par des ministres de droite et d'un parti d'extrême-droite fondé par d'anciens nazis

Des manifestants brandissent des bannières dénonçant le futur chancelier Sebastian Kurz et le prochain vice-chancelier du parti d'extrême-droite de la Liberté (FPO) Christian Strache durant une manifestation contre le nouveau gouvernement autrichien aux abords du palais présidentiel durant l'investiture du nouveau gouvernement autrichien à Vienne, en Autriche, le 18 décembre 2017 (Crédit : AFP PHOTO / JOE KLAMAR)
Des manifestants brandissent des bannières dénonçant le futur chancelier Sebastian Kurz et le prochain vice-chancelier du parti d'extrême-droite de la Liberté (FPO) Christian Strache durant une manifestation contre le nouveau gouvernement autrichien aux abords du palais présidentiel durant l'investiture du nouveau gouvernement autrichien à Vienne, en Autriche, le 18 décembre 2017 (Crédit : AFP PHOTO / JOE KLAMAR)

VIENNE, Autriche – Des étudiants juifs autrichiens ont perturbé le discours d’un ministre lors d’une conférence sur l’antisémitisme en raison du fait que son gouvernement comprenne des politiciens du FPÖ, un parti d’extrême droite.

Les étudiants ont déployé mercredi une banderole sur laquelle on pouvait lire « M. Kurz ! Votre gouvernement n’est pas casher ! » lors d’un discours du ministre de l’Education, Heinz Fassmann.

Sebastian Kurz a été élu chancelier autrichien en octobre dernier. Il dirige le Parti populaire autrichien, un mouvement de centre-droit. En décembre, le parti de Kurz a formé un gouvernement de coalition avec le parti d’extrême droite du FPÖ, créé par les nazis dans les années 1950.

L’action a suscité des applaudissements de la part du public, rassemblé dans un auditorium de l’Université de Vienne afin d’entendre Fassman s’exprimer lors de la conférence « Une fin à l’antisémitisme » du Congrès juif européen, organisée cette semaine dans la capitale autrichienne.

Les manifestants ont ensuite été escortés hors de l’auditorium par des portiers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...