Des Gilets jaunes hurlent « sionistes » à des Parisiens sur un balcon
Rechercher

Des Gilets jaunes hurlent « sionistes » à des Parisiens sur un balcon

Les images, tournées à Paris, montrent plusieurs manifestants crier "Bande de sionistes", "Palestine" et "Honte à vous" et faire des doigts d'honneur

Des manifestants défilent sur l'avenue des Champs-Élysées le 16 février 2019, lors de la 14e semaine consécutive de manifestations des "Gilets jaunes". (Crédit : Eric Feferberg/AFP)
Des manifestants défilent sur l'avenue des Champs-Élysées le 16 février 2019, lors de la 14e semaine consécutive de manifestations des "Gilets jaunes". (Crédit : Eric Feferberg/AFP)

Un vidéo tournée lors de « l’acte 63 » du mouvement des « Gilets jaunes » contre la réforme des retraites ce samedi à Paris et postée ce week-end a fait le tour des réseaux sociaux.

Celle-ci montre un groupe de personnes, semble-t-il une famille, au balcon d’un immeuble parisien, se faisant copieusement insulter par les manifestants réunis dans la rue. Certains d’entre eux brandissent des drapeaux palestiniens. Plusieurs manifestants crient notamment « Bande de sionistes », « Palestine » et « Honte à vous » et des insultes tandis que ‘autres font des doigts d’honneur.

La vidéo, d’une durée de près de deux minutes, ne permet pas de savoir ni de comprendre ce qui a déclenché l’altercation.

La séquence a entraîné de vives réactions. « Quand tu défends le régime des retraites palestinien », a notamment commenté avec ironie l’écrivain Joseph Mace-Scaron. D’autres ont commenté et condamné la présence du drapeau palestinien.

Le mouvement des « Gilets jaunes » a à plusieurs reprises été accusé d’antisémitisme.

En février dernier, le philosophe et académicien Alain Finkielkraut avait été injurié et sifflé. « Barre toi, sale sioniste de merde », « grosse merde sioniste », « nous sommes le peuple », « la France elle est à nous », avaient crié plusieurs manifestants qui défilaient boulevard du Montparnasse. Cet incident avait déclenché une vague de condamnations et de messages de soutien au philosophe, beaucoup dénonçant le caractère antisémite de ces injures, jusqu’au chef de l’État.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...