Rechercher

Des joueurs irakiens de tennis refusent d’affronter les adversaires israéliens

Deux joueurs irakiens de tennis en fauteuil roulant se sont retirés d'un tournoi international organisé en Roumanie mi-août

Sergei Lysov, joueur israélien de tennis en fauteuil roulant. (Crédit : Mathilde Dusol / itftennis.com)
Sergei Lysov, joueur israélien de tennis en fauteuil roulant. (Crédit : Mathilde Dusol / itftennis.com)

Deux joueurs irakiens de tennis en fauteuil roulant se sont retirés d’un tournoi international organisé en Roumanie mi-août afin d’éviter d’avoir à jouer contre un adversaire israélien, Sergei Lysov et Adam Berdichevsky, ont rapporté plusieurs médias arabes.

Nasr Mahdi et Mohammad Al-Mahdi refusaient d’affronter les joueurs israéliens lors du Bucharest Open Wheelchair Tennis Tournament 2022, avait annoncé Majid Al-Ugaili, président de la Fédération irakienne de tennis.

La discipline du tennis en fauteuil roulant se joue selon les mêmes règles que le tennis sans handicap, à la seule exception qu’un joueur de tennis en fauteuil roulant a droit à deux rebonds de balle.

Le tournoi, organisé du 15 au 18 août, entrait dans le cadre du programme « Performance has no limits! » (« La performance n’a pas de limites ! »), fruit d’un partenariat entre la Fondation Licinium et la Fédération internationale de tennis.

Sergei Lysov a atteint le quart de finale. Adam Berdichevsky a lui été éliminé au second tour.

Israël est souvent accusé de se « laver » par sa participation à des événements sportifs et culturels internationaux d’accusations de violations des droits de l’homme.

D’autres athlètes arabes ont par le passé refusé à plusieurs reprises d’affronter des concurrents israéliens.

Plus tôt cette année, Muhammad Al-Awadi, joueur de tennis koweïtien de 14 ans, s’est retiré des championnats de tennis de Dubaï alors qu’il devait affronter un joueur israélien.

Le judoka algérien Fethi Nourine s’est retiré de l’épreuve masculine des 73kg aux Jeux olympiques de Tokyo alors qu’il devait affronter l’athlète israélien Tohar Butbul.

L’Irak n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...