Des milliers d’ultra-orthodoxes ont manifesté contre le travail à Shabbat
Rechercher

Des milliers d’ultra-orthodoxes ont manifesté contre le travail à Shabbat

La cour a jugé que les travaux ferroviaires à Tel Aviv pouvaient continuer car leur interruption entraînerait des risques d'effondrement dans les tunnels mettant des vies en péril

Des manifestants ultra-orthodoxes bloquent une route pendant une manifestation contre le chantier du tramway aux abords de Bnei Brak, près de Tel Aviv, le 21 septembre 2018 (Crédit : AFP PHOTO / JACK GUEZ)
Des manifestants ultra-orthodoxes bloquent une route pendant une manifestation contre le chantier du tramway aux abords de Bnei Brak, près de Tel Aviv, le 21 septembre 2018 (Crédit : AFP PHOTO / JACK GUEZ)

Plusieurs dizaines de milliers de Juifs-ultra-orthodoxe ont manifesté vendredi soir à Bnei Brak après qu’un tribunal a donné le feu vert aux travaux menés sur le projet de tramway de Tel Aviv à Shabbat, journée juive de repos.

Les manifestants ont chanté des chants du Shabbat et brandi des panneaux appelant au respect du caractère sacré du jour de repos. Ils ont bloqué un carrefour de l’autoroute dans la zone. Bnei Brak est un quartier ultra-orthodoxe d’une banlieue de Tel Aviv.

La police avait donné une autorisation pour le mouvement de protestation qui s’est ultérieurement dispersé dans le calme.

Cette manifestation a fait suite à une décision de justice la semaine dernière autorisant l’entreprise chargée de la construction d’un réseau de tramway à effectuer ses travaux de terrassement à Bnei Brak, pendant le Shabbat.

La cour de district a accepté l’appel de l’entreprise de construction de l’Etat, qui disait qu’arrêter le travail pouvait mettre des vies en péril dans la mesure où les tunnels creusés risquaient de s’effondrer.

Des manifestants ultra-orthodoxes bloquent une route pendant une manifestation contre les travaux de construction du tramway aux abords de Bnei Brak, près de Tel Aviv, le 21 septembre 2018 (Crédit : AFP PHOTO / JACK GUEZ)

L’un des quelques cas où des employés gouvernementaux sont autorisés à travailler pendant Shabbat est lorsque l’ouvrage permet de sauver des vies.

La construction du tramway a été marquée par des conflits portant sur le travail à Shabbat. Il y a eu récemment une décision prise de retarder de six mois la construction d’un pont pour les piétons sur une autoroute majeure de Tel Aviv dans un contexte de protestations de la part des députés ultra-orthodoxes.

Les travaux, qui exigeront la fermeture d’une direction de l’autoroute au moment du placement de poutres massives de soutien en acier, ont été prévus pour coïncider avec le Shabbat pour minimiser l’impact sur les usagers.

La religion juive interdit de travailler, de circuler en voiture, d’allumer ou d’éteindre l’électricité durant Shabbat, observé par les juifs du vendredi soir au samedi soir.

Ron Huldai, le maire de Tel Aviv, accuse le gouvernement d’avoir cédé à maintes reprises aux demandes des ultra-orthodoxes et de transformer le pays en théocratie.

Des manifestants ultra-orthodoxes bloquent une route pendant une manifestation contre les travaux de construction du tramway aux abords de Bnei Brak, près de Tel Aviv, le 21 septembre 2018 (Crédit : AFP PHOTO / JACK GUEZ)

Les députés ultra-orthodoxes menacent de manière répétée de renverser le gouvernement sur la question du travail à Shabbat et le vice-ministre de la Santé, Yaakov Litzman, du parti YaHadout HaTorah, a démissionné de son poste ministériel pour protester contre les travaux d’infrastructure le jour du Shabbat.

La coalition repose sur une majorité de 66 députés sur 120, dont les 13 sièges des partis ultra-orthodoxes Shas et YaHadout HaTorah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...