Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Des policiers des frontières inculpés pour avoir attaqué à la grenade un Palestinien

L'homme a perdu la vue de l'œil gauche et a été blessé à la main gauche

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Des agents de la police des frontières intervenant dans le quartier de Silwan, à Jérusalem-Est, le 25 janvier 2023. (Crédit : Police israélienne)
Des agents de la police des frontières intervenant dans le quartier de Silwan, à Jérusalem-Est, le 25 janvier 2023. (Crédit : Police israélienne)

Le Département des enquêtes internes de la police (DIPI) a mis en examen deux agents de la police des frontières pour avoir attaqué un civil palestinien à la grenade « sans aucune raison », ce qui a fait perdre à l’individu la vue d’un œil, entre autres blessures.

L’incident s’est produit dans le nord de la Cisjordanie le 2 janvier 2023, au cours d’une opération conjointe de l’armée et de la police des frontières.

À la fin de l’opération, un convoi de véhicules militaires et de police rentrait à la base tandis que les deux officiers en question se trouvaient dans une jeep blindée, indique l’acte d’accusation, qui a été déposé auprès du tribunal de Haïfa.

« Au même moment, le plaignant se tenait à côté de son véhicule sur le bord de la route avec d’autres personnes. Le plaignant était appuyé sur le côté de son véhicule, fumait une cigarette et regardait le convoi passer », peut-on lire dans l’acte d’accusation.

« Quelques instants plus tard, l’inculpé numéro deux a ouvert la portière du véhicule et l’a maintenue ouverte avec ses mains et ses pieds afin de permettre le lancement des grenades en direction du plaignant. Deux grenades ont été lancées du véhicule, l’une par l’inculpé numéro un et l’autre par un autre [troisième] policier, dont l’identité est inconnue du procureur, sans aucune justification ».

L’homme a perdu la vue de l’œil gauche et a été blessé à la main gauche.

Les deux agents de la police des frontières inculpés, dont l’identité ne peut être publiée, doivent répondre d’un chef d’accusation pour acte d’imprudence et de négligence.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.