Des prospectus antisémites placardés sur une église de la banlieue de Détroit
Rechercher

Des prospectus antisémites placardés sur une église de la banlieue de Détroit

Des caricatures illustraient la phrase: "Les Juifs sont venus pour le Daily Stormer, et je n'ai rien dit - Ils viendront la prochaine fois pour VOTRE liberté d'expression".

La First United Methodist Church à Ferndale, Dans le Michigan. (Capture d'écran : Google Maps)
La First United Methodist Church à Ferndale, Dans le Michigan. (Capture d'écran : Google Maps)

Des prospectus antisémites ont été collés sur une église de la banlieue de Détroit.

Ces prospectus, qui arboraient des caricatures de Juifs au nez recourbé et se frottant les mains, ont été découverts dimanche matin sur les trois entrées de la First United Methodist Church à Ferndale, dans le Michigan, a annoncé le Detroit Free Press.

Ils ont été collés en soutien au site internet néonazi d’extrême-droite Daily Stormer, l’un des sites les plus antisémites de la Toile.

Les caricatures étaient assorties de la légende : « Les Juifs sont venus pour le Daily Stormer, et je n’ai rien dit – Ils viendront la prochaine fois pour VOTRE liberté d’expression ».

Ils comportaient les domaines et les dates de clôture des sites internet du Daily Stormer qui ont été fermés par les hébergeurs l’année dernière.

Ils contenaient également une image du théoricien du complot Alex Jones, fondateur du site internet InfoWars website dont les podcasts et les chaînes ont récemment été supprimés de Facebook, de Youtube et des plateformes d’Apple, une étoile de David placée sur sa bouche.

Jones est poursuivi en justice par les familles des victimes du massacre commis en 2012 à l’école élémentaire Sandy Hook, et par notamment une famille juive, pour avoir dit que l’attaque avait été mise en place par des acteurs et qu’il n’y avait aucune preuve de la mort d’enfants.

Les prospectus précisaient être « soumis par votre club local du Stormer ».

Leur présence a été rapportée à la police locale. Dennis Emi, lieutenant à la police de Ferndale, a déclaré aux journal que les prospectus ne constituaient pas un crime et qu’ils étaient protégés en vertu du premier amendement qui spécifie le caractère sacré de la liberté d’expression.

« L’antisémitisme n’a pas sa place dans notre communauté », a pour sa part commenté Jill Warren, dont l’époux est le pasteur de l’église, au journal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...