Golan: des sénateurs US veulent la reconnaissance de la souveraineté israélienne
Rechercher

Golan: des sénateurs US veulent la reconnaissance de la souveraineté israélienne

Ted Cruz et Tom Cotton ont déclaré que Washington doit appuyer la revendication israélienne sur le plateau pour permettre à l'Etat juif de se défendre

Le sénateur Ted Cruz, accompagné par son épouse Heidi et sa fille Catherine, lors d'une simulation de prestation de serment supervisée par le vice-président  Mike Pence au Capitole, le 3 janvier 2019 (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)
Le sénateur Ted Cruz, accompagné par son épouse Heidi et sa fille Catherine, lors d'une simulation de prestation de serment supervisée par le vice-président Mike Pence au Capitole, le 3 janvier 2019 (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)

WASHINGTON (JTA) — Les sénateurs américains Ted Cruz (Texas) et Tom Cotton (Arkansas) ont appelé dimanche les Etats-Unis à reconnaître la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan.

L’eEtat juif renforce actuellement sa campagne en faveur de la reconnaissance internationale de sa revendication du plateau stratégique.

Un communiqué conjoint des deux sénateurs américains a été émis le jour où le Premier ministre Benjamin Netanyahu a recommandé à John Bolton, conseiller à la sécurité nationale américain, de reconnaître la souveraineté israélienne sur le Golan. Israël a capturé le site à la Syrie lors de la guerre des Six jours, en 1967, et l’a annexé en 1981.

« Répondre à la menace posée par l’Iran et par ses mandataires exige de garantir qu’Israël pourra défendre son territoire et ses citoyens face aux attaques », ont établi Cruz et Cotton dans leur communiqué. « Pour soutenir le droit à l’auto-défense d’Israël, Washington doit prendre l’initiative qui aurait dû être prise depuis longtemps d’affirmer qu’Israël est souverain sur le plateau du Golan ».

Le sénateur Tom Cotton aux côtés du Premier ministre Netanyahu dans son bureau de Jérusalem, le 31 août 2015 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Dans leur communiqué, les sénateurs ont noté qu’au dernier Congrès, ils avaient présenté une résolution non-contraignante appelant à la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le Golan. La résolution a été délaissée et les sénateurs n’avaient pas précisé s’ils la représenteraient.

Bolton se trouvait en Israël pour dissiper les inquiétudes qui ont suivi le désinvestissement du président Trump en Syrie face à l’Iran et à son groupe mandataire, le Hezbollah. Les Etats-Unis veulent se retirer du pays ravagé par la guerre.

Deux mille soldats américains qui vont quitter la Syrie, où l’Iran et le Hezbollah se sont battus aux côtés d’Assad au cours de la guerre civile qui a duré sept ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...