Israël en guerre - Jour 289

Rechercher
Les otages du 7 octobre

Rimon Kirsht Buchshtav, libérée après 52 jours à Gaza ; son mari Yagev toujours otage

Buchshtav, capturé le 7 octobre au Kibboutz Nirim, a été contraint de participer à une vidéo de propagande du Hamas

Rimon Kirsht Buchshtav et Yagev Buchshtav pris en otage par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Rimon Kirsht Buchshtav et Yagev Buchshtav pris en otage par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Rimon Kirsht Buchshtav a été libérée le 28 novembre dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu temporaire négocié par le Qatar et les États-Unis entre le Hamas et Israël. Son mari Yagev Buchshtav reste otage à Gaza. Voici l’histoire de leur capture.

Rimon Kirsht Buchshtav, 36 ans, et son époux, Yagev Buchshtav, 34 ans, ont été pris en otage au kibboutz Nirim le 7 octobre, lorsque des terroristes palestiniens du Hamas ont infiltré leur communauté dans le cadre du massacre mené sur plusieurs fronts dans le sud d’Israël.

Le couple s’était rencontré au lycée, puis avait renoué le contact des années plus tard et s’était marié en 2021. Ce matin-là, ils se cachaient dans le mamad – la pièce sécurisée – de leur maison de Nirim. Rimon a envoyé un SMS à sa famille pour l’informer des tirs et des terroristes qu’elle voyait à l’extérieur, « partout ».

Elle a envoyé à sa mère un dernier message vocal – les parents de Rimon étaient également réfugiés dans une communauté voisine – « Je t’aime, maman. Je suis tellement désolée de ne pas pouvoir être là avec toi. Je t’aime. »

Les parents de Yagev vivent à Nirim et étaient également en contact avec eux ce matin-là. Il a dit à sa mère qu’il entendait des voix parler en arabe derrière sa fenêtre et, plus tard, qu’ils tiraient sur sa fenêtre. Elle lui a dit de s’accroupir et de rester à l’abri. C’est le dernier contact qu’ils ont eu.

Capture d’écran d’une vidéo de propagande diffusée par le Hamas le 30 octobre 2023, montrant trois otages israéliennes : de gauche à droite, Rimon Buchshtab Kirsht, Danielle Aloni et Lena Trupanov. (Autorisation)

Il aura fallu attendre une semaine pour que l’armée informe la famille Kirsht qu’elle pensait que Rimon et Yagev avaient été enlevés et emmenés à Gaza.

Il y avait des signes de lutte dans leur mamad, du sang et des impacts de balles.

Puis, trois semaines après le 7 octobre, le groupe terroriste palestinien du Hamas a diffusé une vidéo montrant trois otages israéliennes retenues à Gaza, dont Rimon.

Sa famille a noté que Rimon était très mince et ne portait pas ses lunettes, dont elle a besoin pour voir.

Il n’y avait pas de signe de Yagev dans la vidéo.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.