Rechercher

Deux conducteurs tués dans une collision de camions dans le nord de la Cisjordanie

Les services de secours, qui ont constaté le décès des deux hommes sur les lieux de l’accident, ont expliqué que les travaux de désincarcération avaient été "difficiles"

Un des camions impliqués dans une collision, lsur la route 505 dans le nord de la Cisjordanie, le 16 octobre 2022. (Crédit : Services d’incendie et de secours)
Un des camions impliqués dans une collision, lsur la route 505 dans le nord de la Cisjordanie, le 16 octobre 2022. (Crédit : Services d’incendie et de secours)

Deux chauffeurs de poids lourds, l’un Palestinien et l’autre Israélien, ont trouvé la mort dans la collision de leurs véhicules le long de la route 505, entre les implantations de Kfar Tapuah et Migdalim, dans le nord de la Cisjordanie, ce dimanche, ont annoncé les secours.

Pour les secouristes et pompiers dépêchés sur place, il s’est agi d’une intervention « particulièrement difficile » pour tenter de sauver la vie des deux conducteurs, pris au piège de l’épave de leurs véhicules, explique un communiqué.

Une fois les opérations de désincarcération terminées, les secouristes du Magen David Adom n’ont pu que constater le décès des deux hommes sur les lieux mêmes de l’accident.

Les circonstances exactes de l’accident ne sont pas encore connues.

Pompiers et secouristes ont indiqué que les deux camions, très endommagés, s’étaient retrouvés à une grande distance l’un de l’autre, sur le bas-côté de la route.

Dans un récent rapport européen sur la sécurité routière établissant un palmarès en fonction des mesures prises par chaque pays pour abaisser le nombre de victimes de la route ces dix dernières années, Israël se classe bon dernier.

Selon ce rapport, les pays européens ont réussi en moyenne à réduire le nombre de décès sur les routes de 31 % entre 2011 et 2021, là où Israël n’est parvenu à infléchir le nombre de victimes que de 4,7 % au cours de la même période.

Les services de secours tentent de desincarcérer le chauffeur d’un camion, prisonnier de l’épave de son véhicule à la suite d’une collision le long de la route 505, dans le nord de la Cisjordanie, le 16 octobre 2022. (Crédit : Services d’incendie et de secours)

Selon des données publiées par l’Autorité nationale de la sécurité routière d’Israël le 29 septembre dernier, 255 personnes ont trouvé la mort sur les routes d’Israël depuis le début de l’année 2022.

Les routes de Cisjordanie, parmi les plus dangereuses du pays, totalisent à elles seules des dizaines d’accidents mortels ces dernières années, du fait de mauvaises infrastructures et de graves imprudences.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...