Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Deux musiciens américains réclament un Grammy de la musique juive

Selon Joanie Leeds et Mikey Pauker, la musique juive américaine, qui se situe entre catégories mondiale et religieuse, connaît une renaissance, et c'est le moment de l'ajouter

  • Mikey Pauker, ici en concert à Berkeley, en Californie, est l'un des musiciens à l'origine d'une pétition en faveur de la création d'une catégorie de musique juive aux Grammys. (Crédit : Pauker/J the Jewish News via JTA)
    Mikey Pauker, ici en concert à Berkeley, en Californie, est l'un des musiciens à l'origine d'une pétition en faveur de la création d'une catégorie de musique juive aux Grammys. (Crédit : Pauker/J the Jewish News via JTA)
  • La pétition demandant la création d'une catégorie juive aux Grammys a recueilli plus de 1 800 signatures au cours de sa première semaine. (Crédit : Capture d'écran/Change.org./ J the Jewish News via JTA)
    La pétition demandant la création d'une catégorie juive aux Grammys a recueilli plus de 1 800 signatures au cours de sa première semaine. (Crédit : Capture d'écran/Change.org./ J the Jewish News via JTA)
  • La musicienne Sarah Aroeste (Crédit : Autorisation de Sarah Aroeste)
    La musicienne Sarah Aroeste (Crédit : Autorisation de Sarah Aroeste)

J. The Jewish News of Northern California via JTA – Il existe un Grammy Award pour à peu près tous les genres de musique – de la pop au métal en passant par le New Age et la musique chrétienne contemporaine – tous, sauf la catégorie juive. Deux amis musiciens juifs espèrent changer cela.

Joanie Leeds, musicienne pour enfants et lauréate d’un Grammy à New York, et Mikey Pauker, artiste californien qui se décrit lui-même comme un musicien « rock dévotionnel », préparent une proposition officielle visant à ajouter le « meilleur album de musique juive » à la liste des Grammys décernés chaque année. Ils devraient soumettre leur proposition à la Recording Academy, l’organisme qui régit les Grammys, d’ici le 1er mars.

Par le passé, certains albums de ce qui est traditionnellement considéré comme de la musique juive ont été nominés dans diverses catégories, dont celle de meilleure musique du monde contemporaine. L’album Wonder Wheel des Klezmatics a gagné dans cette catégorie en 2006, et certains ont qualifié ce prix de « premier Grammy juif« .

Mais les musiciens qui produisent des albums de musique juive se retrouvent souvent coincés entre deux catégories, a expliqué Leeds. La catégorie « monde » ne convient pas aux musiciens américains, et les catégories relatives à la musique religieuse, même si elles sont plus larges, ne conviennent pas non plus, a-t-elle ajouté.

Le terme « juif » est compliqué, car il ne s’agit pas seulement d’une religion comme le christianisme », a déclaré Leeds. « C’est aussi une culture ».

Pour renforcer leur proposition, la paire a consulté des rabbins et des éducateurs juifs sur ce qui constitue la musique juive.

« Nous faisons de notre mieux pour être aussi clairs que possible et aussi inclusifs que possible, car tout le monde ne sait pas que la musique juive est très diversifiée », a déclaré Pauker. « Elle est transconfessionnelle, elle est basée sur la spiritualité, elle est basée sur la culture et elle n’est pas seulement ashkénaze ».

Mikey Pauker, ici en concert à Berkeley, en Californie, est l’un des musiciens à l’origine d’une pétition en faveur de la création d’une catégorie de musique juive aux Grammys. (Crédit : Pauker/J the Jewish News via JTA)

Dans leur proposition, Pauker et Leeds plaident en faveur d’une nouvelle catégorie qui engloberait la musique religieuse juive, comme la musique cantorale, les niggun et la musique mizrahi, ainsi que la musique profane, comme la musique klezmer, yiddish, ladino et judéo-arabe. Les albums à thème chrétien, y compris ceux produits par des juifs messianiques, ne seraient pas éligibles.

« Il faudra que l’album comprenne un quelconque contenu juif pour que ce soit de la musique juive », a déclaré Leeds.  » Une chanson israélienne qui parle d’un type qui rencontre une fille dans un bar, ou quoi que ce soit d’autre qui n’a aucun fondement ni dans un texte ni dans une liturgie ou quelque chose de similaire, ne pourrait être considérée comme de la musique juive. »

« Notre objectif est vraiment d’éduquer non seulement la Recording Academy sur ce qu’est la musique juive, mais aussi d’éduquer le public », a-t-elle ajouté.

La Recording Academy ajoute et modifie régulièrement les catégories des Grammy. Cette année, elle en a ajouté cinq nouvelles, dont celle de la meilleure bande sonore de jeux vidéo et autres médias interactifs et celle du meilleur album de poésie parlée.

Selon Pauker, ce n’est pas la première fois que des musiciens demandent à la Recording Academy d’ajouter une catégorie juive. Mais cette fois, a-t-il ajouté, Leeds et lui peuvent faire valoir la production régulière de musique juive de haute qualité ces dernières années. Il a noté que, rien qu’au cours des deux dernières années, plus de 100 albums ont été produits qui auraient pu être nominés dans une telle catégorie.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Joanie Leeds (@joanieleeds)

« Nous sommes à un moment de l’histoire de la musique où nous vivons une renaissance juive, et le marché est arrivé », a-t-il déclaré. « Nous avons suffisamment d’artistes pour que cela soit faisable ». Il a ajouté que la Recording Academy les a soutenus, lui et Leeds, dans leur entreprise.

Dans le but de sensibiliser le public à leur proposition, ils ont lancé une pétition sur le site Web Change.org.

La chanteuse et militante sépharade Sarah Aroeste figure parmi les signataires. Elle a déclaré qu’elle soutenait la demande d’ajouter une catégorie juive aux Grammys parce que ses albums, dont « Monastir », sorti en 2021, n’entrent pas dans les autres catégories.

La musicienne Sarah Aroeste (Crédit : Autorisation de Sarah Aroeste)

« La musique juive traverse tant de frontières musicales, et malgré cela, nous nous perdons, ou sommes inéligibles, dans les catégories existantes », a-t-elle écrit. « En tant que musicienne ladino, j’ai toujours été mise dans la catégorie de la musique globale. Je suis en concurrence avec des groupes musicaux du monde entier ! »

Elle a ajouté : « Avoir notre propre catégorie – à l’instar d’autres groupes ethniques ou religieux – mettrait en évidence l’ampleur et la diversité de la musique juive en tant que genre et permettrait aux membres de l’Académie qui connaissent bien cette musique de pouvoir voter. »

Pauker, 37 ans, vit dans le sud de la Californie et a récemment lancé son propre label folk-rock-reggae-chant, Beautiful Way Records. Il aidera à diriger les offices de Shabbat lors du prochain festival Passover in the Desert de Wilderness Torah.

Leeds, qui est basée à New York, a remporté un Grammy en 2021 dans la catégorie du meilleur album de musique pour enfants pour son neuvième album, une compilation de musique séculaire pour enfants intitulée All the Ladies qui comprend une chanson sur la juge juive de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg. Elle a également sorti plusieurs albums de musique juive pour enfants, dont Meshugana et Challah, Challah, ainsi qu’un disque de Noël intitulé Oy Vey, en collaboration avec le rappeur Fyütch.

Les deux artistes se sont liés d’amitié pendant la pandémie, passant de nombreuses heures sur l’application de réseaux sociaux Clubhouse à discuter musique et judaïsme.

Alors que la Recording Academy va se pencher sur leur proposition dans les semaines à venir, Pauker a annoncé que lui et Leeds organiseront des conversations communautaires sur les tendances de la musique juive.

« L’un de nos espoirs est que cela ouvrira la voie à des centaines de nouveaux artistes, de nouveaux disques et de nouvelles collaborations qui contribueront vraiment à faire avancer ce genre », a-t-il déclaré.

Cet article a d’abord été publié dans J. The Jewish News of Northern California et est reproduite ici avec autorisation. Jackie Hajdenberg a ajouté sa contribution pour le JTA.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.