Rechercher

Deux travailleurs étrangers accusés de viol par une femme aux besoins spéciaux

Des migrants érythréens sont détenus dans le sud de Tel Aviv après qu'une jeune femme de 22 ans a déclaré avoir été sexuellement agressée près de la gare routière centrale

Migrants africains dans le quartier de la gare routière centrale de Tel Aviv. Illustration. (Crédit : Zuzana Janku/Flash90)
Migrants africains dans le quartier de la gare routière centrale de Tel Aviv. Illustration. (Crédit : Zuzana Janku/Flash90)

Deux travailleurs étrangers vivant dans le sud de Tel Aviv ont été arrêtés dimanche, soupçonnés d’avoir violé une femme ayant des besoins spéciaux près de la gare routière centrale de la ville, ont rapporté les médias israéliens.

La jeune femme de 22 ans, qui réside habituellement dans un pensionnat de la région de Sharon, au nord de Tel Aviv, a été déclarée disparue ces derniers jours. Lorsque le personnel l’a trouvée et emmenée à l’hôpital, elle aurait déclaré avoir été violée.

L’hôpital en a alors informé la police, qui a ouvert une enquête.

Les forces de police ont arrêté les deux ressortissants érythréens, âgés de 35 et 45 ans, dans un appartement de Tel Aviv.

Ils ont été emmenés pour être interrogés, et la police devrait demander au tribunal de première instance de Tel Aviv de prolonger leur détention provisoire.

Le mois dernier, un septuagénaire de Jérusalem a été arrêté car il était soupçonné d’avoir drogué puis violé violemment une jeune femme présentant un handicap.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...