Israël en guerre - Jour 138

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Eitan Hadad, 43 ans : Un bassiste talentueux « au grand cœur »

Tué lors de l'invasion du kibboutz Beeri par le Hamas, le 7 octobre 2023

Eitan Hadad, tué lors de l'invasion du Kibboutz Beeri par le Hamas le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Eitan Hadad, tué lors de l'invasion du Kibboutz Beeri par le Hamas le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Eitan Hadad, 43 ans, a été tué le 7 octobre alors qu’il combattait l’invasion du kibboutz Beeri par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Il laisse derrière lui son père, Meïr, sa sœur, Dafna, et son frère, Assaf. Sa mère, Naama, l’a précédé dans la tombe. Il a été enterré le 24 octobre au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem.

Membre de l’équipe de sécurité locale du kibboutz, il a été reconnu à titre posthume comme soldat décédé ayant le grade de sergent-major réserviste. Ses amis et sa famille ont déclaré qu’il avait combattu les terroristes au dispensaire médical du kibboutz des heures durant jusqu’à ce qu’il soit abattu.

Eitan, membre du kibboutz depuis toujours, était un bassiste qui se produisait avec différents groupes et musiciens, dont la chanteuse israélo-brésilienne Elisete, et travaillait également à l’imprimerie de Beeri en tant que directeur des ventes.

Son amie Einav Amzallag a déclaré à la chaîne publique israélienne Kan que « Eitan s’est battu avec héroïsme pour le foyer et la communauté qu’il aimait tant jusqu’à ce qu’il soit tué. Eitan était un ami au grand cœur, drôle, spirituel, plein d’amour pour les gens et pour la vie elle-même. Il aimait la scène et tout le monde de la musique, c’était un bassiste talentueux qui jouait avec un certain nombre d’arrangements différents.

Son ami de toujours, Avner Kelmer, a écrit sur Facebook à propos de leurs décennies d’amitié et d’expériences communes.

« Chaque fois que j’organisais une fête au kibboutz, je savais que tu serais mon pilier – le le plus groovy des bassistes qui, bien qu’il n’avait pas choisi cette profession, était le plus professionnel, jouait avec amour et nous protégeait tous », a écrit Kelmer.

« Et je ne suis qu’une goutte d’eau dans l’océan d’amour qui t’a entouré de tant de sphères – des matkot [raquettes de plage], de l’imprimerie, des sports, des musiciens, de l’armée, de la famille et certainement de tant d’autres parce qu’il était impossible de ne pas t’aimer (…). Tu as protégé notre maison Beeri avec bravoure (…). Héros bien-aimé. »

La chanteuse Elisete a déclaré à Maariv : « Eitan, qui m’a accompagnée pendant plus de dix ans, faisait partie de ma famille musicale et a toujours contribué à l’atmosphère en tant que personne heureuse, dont la devise dans la vie était ‘Ne t’inquiète pas, sois heureux’. Je l’appelais toujours mon ‘bassiste danseur’, parce qu’il était toujours en mouvement.’

Elisete a enregistré une chanson en sa mémoire, intitulée « It’s Hard to Say Goodbye » (« C’est dur de dire au revoir »), qu’elle a interprétée en hébreu et en anglais.

« Tu es parti sans dire au revoir / L’amour pour toi ne mourra jamais / Tu vis dans nos souvenirs / Un espoir est tout ce dont j’ai besoin », chante-t-elle.

« C’est si difficile de dire au revoir / Parfois, je ne fais que pleurer et pleurer. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.