Eizenkot : l’armée ‘rééxamine la nouvelle réalité’ après l’accord iranien
Rechercher

Eizenkot : l’armée ‘rééxamine la nouvelle réalité’ après l’accord iranien

L'accord avec l'Iran porte "beaucoup de risques, mais aussi des opportunités", a déclaré Eizenkot à l'IESN ; l'armée israélienne devrait être prête pour une guerre contre l'EI

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Gadi Eizenkot, chef d'Etat-major de l'armée israélienne, pendant la cérémonie de Yom HaZikaron, la journée du souvenir, le 21 avril 2015. (Crédit : Flash90)
Gadi Eizenkot, chef d'Etat-major de l'armée israélienne, pendant la cérémonie de Yom HaZikaron, la journée du souvenir, le 21 avril 2015. (Crédit : Flash90)

Le chef d’état-major de Tsahal, Gadi Eizenkot, évalue la mise en œuvre de l’accord nucléaire entre les puissances mondiales et l’Iran, deux jours après la « Journée de la mise en œuvre », lorsque les sanctions ont été officiellement levées.

Prenant la parole à l’Institut d’études sur la sécurité nationale (IESN), Eizenkot a déclaré qu’ « il ne fait aucun doute que l’accord entre l’Iran et l’Occident est un tournant ».

L’Iran donne au Hezbollah, basé au Liban, 1 milliard de dollars par an, a affirmé Eizenkot.

L’armée est en train de mener une « réévaluation », dit-il, pour voir comment cette « nouvelle réalité » aura une incidence sur l’armée.

Eizenkot voit « des risques, mais aussi des opportunités » dans l’accord iranien

« L’accord de levée des sanctions et l’accord nucléaire avec l’Iran constituent un tournant stratégique, considérant ce que l’armée israélienne devra affronter dans la prochaine décennie », a-t-il ajouté.

Le chef d’état major de l’armée israélienne a déclaré que les menaces non conventionnelles contre Israël [armes nucléaires, chimiques ou biologiques] vont régresser dans les prochaines années pour deux raisons liées à l’accord : la surveillance, et la propre volonté de l’Iran de s’y tenir.

Eizenkot a déclaré que le principal ennemi de l’armée israélienne aujourd’hi est le Hezbollah au Liban. Il a ajouté que l’armée lutte toujours pour comprendre les courants profonds de la société palestinienne qui ont mené à la récente vague d’attaques terroristes.

Il a ajouté que de « l’humilité » était nécessaire pour comprendre les courants profonds qui mènent un peuple différent.

Gadi Eizenkot a abordé la menace posée par l’Etat islamique (EI), qui devrait top ou tard atteindre Israël.

« En Syrie, les succès du groupe terroriste ont été arrêtés. Leur succès augmente, à mon avis, la probabilité que nous nous les voyons tourner leurs armes contre nous et contre les Jordaniens. Et aussi parce qu’un espace calme aujourd’hui, un espace sûr, est situé entre Israël et la Jordanie. »

Il a ajouté que l’armée israélienne « devrait être prête pour le déclenchement de la guerre en un temps très court. Cela serait une erreur de tourner toutes les ressources de l’armée israélienne à combattre le terrorisme ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...