Elbit crée un moyen de lutte contre les incendies depuis une haute altitude
Rechercher

Elbit crée un moyen de lutte contre les incendies depuis une haute altitude

Le système, appelé "HyDrop", a récemment prouvé son efficacité pendant une démonstration de terrain lors d'un exercice organisé avec les pompiers israéliens

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Un avion large des pastilles anti-incendie en utilisant une technologie anti-idencie de haute-altitude HyDrop d'Elbit (Crédit : YouTube).
Un avion large des pastilles anti-incendie en utilisant une technologie anti-idencie de haute-altitude HyDrop d'Elbit (Crédit : YouTube).

Mardi, l’entreprise sécurité israélienne Elbit a rapporté avoir testé avec succès un nouveau système pour combattre les incendies à haute altitude.

Le système, appelé « HyDrop », a récemment prouvé son efficacité lors d’une démonstration de terrain dans le cadre d’un exercice organisé avec les pompiers israéliens, a déclaré l’entreprise.

Hydrop est « une solution innovante permettant de lutter contre les incendies depuis une altitude élevée et avec une grande précision », a expliqué l’entreprise. Elle utilise des pastilles plutôt que du liquide et guide l’avion vers un point spécifique pour un largage efficace.

Lors de la récente démonstration, deux avions de lutte contre les incendies ont éteint un champ en feu depuis une altitude de 150 mètres, soit quatre fois plus haut que la hauteur actuelle moyenne.

Avec le système HyDrop, les deux avions ont chacun largué 1,6 tonne de pastilles biodégradables contenant 140 grammes de liquide, qui ont été guidées par une trajectoire balistique calculée par ordinateur pour atteindre précisément leur cible, avec une saturation d’un à deux litres de liquide par mètre-carré.

Lors d’un test récent, un avion a largué 95 % de sa cargaison sur sa cible à une altitude d’environ 152 mètres.

Depuis 1950, les avions de lutte contre les incendies utilisent des cascades de liquide, ce qui nécessite des largages à des altitudes comprises entre 30 et 36 mètres, lesquels ne peuvent se faire que de jour en raison des règles de sécurité entourant les vols à basse altitude, a indiqué Elbit. Voler dans un relief escarpé et en présence d’importantes fumées peut être dangereux pour les pilotes et l’équipage. Le système de l’entreprise peut-être utilisé à une altitude située entre 150 et 915 mètres, une hauteur considérée comme sûre pour les vols de nuit, selon les autorités.

HyDrop utilise des technologies, dont certaines développées pour des avions de combat, afin de naviguer vers un point de largage précis, avec un ordinateur balistique calculant une trajectoire de lancer, examinant la vitesse, l’altitude, la localisation GPS, le vent et les dimensions des pastilles liquides.

Les pastilles sont lancées depuis un conteneur spécial placé à bord d’un avion cargo conventionnel, ou depuis des balancelles ou des réservoirs attachés sous l’appareil ou l’hélicoptère.

Le système inclut une machine qui s’adapte aux conteneurs standards et peut produire jusqu’à 10 tonnes de pastilles par heure, qui peuvent être remplies d’eau, de mousse ou de liquide retardant le feu. Les pastilles sont sans danger pour les populations et les maisons, même à l’impact, a rassuré l’entreprise.

Elbit est la plus grande entreprise privée du secteur de la défense d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...