Football : Incursion de fans sur le terrain lors du match Israël-Pologne
Rechercher

Football : Incursion de fans sur le terrain lors du match Israël-Pologne

Israël a perdu, 2 à 1, contre la Pologne ; des supporters ont envahi le terrain, chassés par les gardiens qui ont renversé par erreur le défenseur polonais

Un homme attrappe par la taille le joueur polonais Robert Lewandowski sur le terrain après une rencontre de qualification du Groupe G à l'Euro 2020 entre Israël et la Pologne au stade Teddy de Jérusalem, le 16 novembre 2019 (Crédit :  Jack GUEZ / AFP)
Un homme attrappe par la taille le joueur polonais Robert Lewandowski sur le terrain après une rencontre de qualification du Groupe G à l'Euro 2020 entre Israël et la Pologne au stade Teddy de Jérusalem, le 16 novembre 2019 (Crédit : Jack GUEZ / AFP)

La Pologne a battu l’Etat juif 2 à 1 lors d’un match de football de l’Euro 2020 au stade Teddy de Jérusalem, samedi soir, – une rencontre troublée par l’incursion de deux spectateurs sur le terrain et par la vision d’un gardien de sécurité, dans une scène grotesque, s’écrasant sur un joueur polonais alors qu’il tentait de les poursuivre.

Cette invasion du terrain s’est produite vers la fin du match, peu après qu’Israël a marqué un but et alors que la formation s’efforçait de doubler la mise pour obtenir l’égalisation.

L’un des intrus a d’abord couru vers l’attaquant polonais de renommée mondiale, Robert Lewandowski, le saisissant par la taille. Un geste qui, de toute évidence, n’a pas déconcerté Lewandowski.

Tentant de se saisir de ces supporters envahissants, néanmoins, un gardien de la sécurité est entré en courant par inadvertance dans le défenseur polonais Tomasz Kędziora, qui est tombé au sol quelques secondes alors que le gardien s’éloignait en boitillant.

L’arbitre a alors appelé ses assistants et il a semblé réfléchir à l’arrêt de la rencontre, une fois les supporters rattrapés et un semblant d’ordre revenu. Mais alors que le capitaine de l’équipe polonaise, Kamil Glik, recommandait vivement, avec d’autres, la reprise du match, le jeu a été relancé pour deux minutes supplémentaires.

Cette invasion du terrain, pour laquelle Israël pourrait encourir une sanction de la part des autorités de l’UEFA, est survenue au moment où l’équipe de l’État juif offrait son meilleur jeu.

Pendant la plus grande partie de la rencontre, c’est la Pologne qui a dominé, menant le match sur un score de 2 à 0 après les buts marqués par Grzegorz Krychowiak (à la 4è minute) et Krzysztof Piątek (à la 54è minute). Mais après qu’une marque israélienne du joueur Eran Zahavi a été de peu déjouée, c’est Moanes Dabour qui a lancé le ballon dans les filets face au Polonais Wojciech Szczęsny à la 89è minute, faisant renaître l’espoir d’une égalité.

Après la brève invasion du terrain, Israël et la Pologne ont tous les deux des chances de marquer. En vain.

Le milieu de terrain Krystian Bielik, à droite, et l’avant israélien Moanes Dabour au cours d’un match de qualification du groupe G pour l’EURO 2020 entre Israël et la Pologne au stade Teddy de Jérusalem, le 16 novembre 2019 (Crédit :Jack GUEZ / AFP)

La Pologne avance tranquillement vers le tournoi 2020 en se plaçant à la tête du Groupe G. Sous les dispositions mises en place par le système complexe de l’Euro, Israël, pour la première fois en 20 ans, aura une place dans les séries éliminatoires du tournoi qui se disputeront au mois de mars, sans que sa défaite contre la Pologne ne rentre en compte. Si l’Etat juif remporte sa demi-finale et série éliminatoire, puis la finale, il se qualifiera pour le tournoi lui-même.

Pour sa part, la rencontre qui opposera l’Argentine et l’Uruguay, très attendue, qui accueillera les superstars Lionel Messi et Luis Suarez, aura lieu lundi à Tel Aviv comme c’était initialement prévu, a confirmé l’équipe d’Argentine vendredi après la fin des combats à Gaza.

« Après le match contre le CBF Futebol [Brésil], la formation argentine se produira samedi à Ryad puis elle s’envolera, dimanche, vers Tel Aviv, en Israël », a noté l’équipe dans un tweet.

L’Argentine a battu le Brésil en rencontre amicale en Arabie saoudite, vendredi, sur un score de 1 à 0, grâce à un but de Messi.

Les footballeurs Lionel Messi, à droite et Luis Suarez, après un but de Messi à Barcelon, le 13 mars 2019. (Crédit : AP Photo/Emilio Morenatti)

Le match amical contre l’Uruguay avait été remis en cause en raison de 48 heures d’affrontements intenses entre Israël et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, au début de la semaine, qui avaient été marquées par des centaines de roquettes lancées vers l’Etat juif et notamment vers Tel Aviv.

Il s’agit probablement de la rencontre de plus haut-niveau jamais disputée sur le sol israélien et Messi – qui est largement considéré comme le meilleur jour du monde – s’opposera à son coéquipier de Barcelone, Suarez.

Tous les billets du match, environ 20 000, se sont arrachés à la vitesse de l’éclair lors de leur mise en vente et une annulation aurait déçu de nombreux supporters et entraîné des pertes financières immenses pour les parties impliquées.

Les deux équipes avaient subi les pressions du mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) anti-israélien. L’année dernière, l’Argentine avait annulé un match de préparation contre l’Etat juif en raison des pressions exercées par BDS et des menaces proférées à l’encontre de l’équipe nationale argentine. L’Argentine devait jouer contre Israël à Jérusalem, au mois de juin 2018, juste avant le début de la Coupe du monde en Russie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...