Frappes israéliennes sur le nord de Gaza après des violences à la frontière
Rechercher

Frappes israéliennes sur le nord de Gaza après des violences à la frontière

L'aviation a visé des cibles du Hamas après que des soldats israéliens ont été touchés par des balles plus tôt dans la journée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une explosion après une frappe israélienne dans le nord de la bande de Gaza, le 22 janvier 2019. (Crédit : capture d'écran Facebook)
Une explosion après une frappe israélienne dans le nord de la bande de Gaza, le 22 janvier 2019. (Crédit : capture d'écran Facebook)

L’armée de l’air israélienne a lancé des frappes aériennes contre plusieurs cibles du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le nord de la bande de Gaza mardi soir, après deux affrontements à la frontière plus tôt dans la journée. Un tireur embusqué a ainsi atteint un soldat israélien, légèrement blessé, la balle s’étant logée dans son casque, a indiqué l’armée.

La cible de la frappe serait un immeuble du Hamas situé dans la région de Beit Lahia, au nord de Gaza, selon les médias palestiniens. Plusieurs missiles auraient touché l’immeuble mais aucun blessé n’a été signalé dans l’immédiat.

L’armée israélienne a indiqué que les raids visaient « plusieurs cibles du terrorisme dans une base militaire appartenant au groupe terroriste du Hamas dans le nord de la bande de Gaza ».

L’armée israélienne n’a pas spécifié qui était à l’origine du tir, mais a indiqué tenir pour responsable le Hamas pour toutes les violences survenues mardi à la frontière, le groupe terroriste contrôlant l’enclave depuis 2007, après en avoir violemment chassé l’Autorité palestinienne, basée en Cisjordanie.

« L’armée est préparée et prête à agir contre toute action terroriste depuis la bande de Gaza et déterminée à défendre les citoyens de l’Etat d’Israël », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Le Hamas accuse Israël d’avoir empiré la situation, affirmant qu’il était « pleinement responsable » de la recrudescence de la violence.

« La résistance vaillante ne permettra pas que le sang de notre peuple soit utilisé comme carburant pour les campagnes électorales israéliennes. Elle a la volonté et les moyens de protéger le sang et les intérêts de notre grand peuple », a déclaré le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum, en référence aux élections législatives d’avril.

#فيديو لحظة استهداف جيش الاحتلال لاحد المواقع في قطاع غزة

Posted by ‎قلقيلية الحدث‎ on Tuesday, 22 January 2019

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...