Rechercher

Funérailles du policier Amir Khoury, tué dans l’attaque terroriste de Bnei Brak

Khoury faisait partie d'une équipe de deux policiers motocyclistes ; il laisse derrière lui ses parents et ses deux soeurs

Des policiers israéliens portent le cercueil du policier Amir Khoury, tué dans une attaque terroriste par balles à Bnei Brak, avant un service funèbre à Nazareth, le 31 mars 2022. (Crédit : Jalaa MAREY / AFP)
Des policiers israéliens portent le cercueil du policier Amir Khoury, tué dans une attaque terroriste par balles à Bnei Brak, avant un service funèbre à Nazareth, le 31 mars 2022. (Crédit : Jalaa MAREY / AFP)

Les funérailles d’Amir Khoury, 32 ans, qui a été tué lors de l’attaque terroriste meurtrière de Bnei Brak mardi, ont eu lieu jeudi après-midi à l’église de l’Annonciation à Nazareth.

Khoury, un Arabe israélien de la ville de Nof Hagalil, dans le nord du pays, faisait partie de l’équipe d’intervenants de motocyclistes de l’unité rattachée au poste de police de Bnei Brak.

Khoury et son coéquipier ont rattrapé le tireur et l’ont tué, mettant fin à la fusillade mortelle. Mais il a été touché dans l’échange de tirs et a succombé à ses blessures.

Il laisse derrière lui ses parents et ses deux sœurs.

Des bus ont transporté les passagers de Bnei Brak à Nazareth et sur l’un des bus de Bnei Brak on pouvait lire le message : « Amir Khoury, héros d’Israël ».

Amir Khoury, 32 ans, de Nof Hagalil, un policier tué lors d’un échange de tirs avec un terroriste à Bnei Brak le 29 mars 2022 (Crédit : Autorisation de la famille)

Les informations de la Treizième chaîne indiquent que des centaines de Juifs ultra-orthodoxes se sont rendus aux funérailles.

Khoury, 32 ans, faisait partie d’une équipe de deux policiers motocyclistes qui ont rattrapé et abattu le tireur qui avait déjà tué quatre personnes, mettant fin à la fusillade mortelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...