Rechercher

Gantz se désole de la mort de la jeune Palestinienne et critique Netanyahu et Lapid

Ahmed Tibi, de son côté, a déclaré que le gouvernement sortant était "le plus meurtrier" de toute l'Histoire d'Israël

Le ministre sortant de la Défense  Benny Gantz pendant une réunion de sa faction HaMahane HaMamlahti à la Knesset, le 5 décembre 2022. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)
Le ministre sortant de la Défense Benny Gantz pendant une réunion de sa faction HaMahane HaMamlahti à la Knesset, le 5 décembre 2022. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Le ministre de la Défense sortant Benny Gantz a déclaré lundi être désolé de la mort d’une adolescente palestinienne tuée la nuit dernière lors d’échanges de coups de feu entre l’armée israélienne et des hommes armés palestiniens à Jénine.

« Je tiens tout d’abord à exprimer ma tristesse face à son décès, comme pour tout décès de personne non impliquée dans le terrorisme et si tel était bien le cas », a déclaré Gantz lors d’une réunion de faction de son parti HaMahane HaMamlahti.

Il a expliqué que le raid avait pour but d’arrêter des Palestiniens soupçonnés d’avoir participé à des attaques récentes et d’être impliqués dans des organisations terroristes.

À la suite du raid et des violents affrontements, Jana Majdi Assam Zakarna, 16 ans, a été retrouvée morte sur le toit de sa maison, blessée par balle à la tête.

« L’affaire fait l’objet d’une enquête et je peux vous assurer que contrairement à ceux qui se tiennent au bord des routes avec des armes, des pierres et des cocktails Molotov, attendant l’occasion d’assassiner des jeunes filles et des jeunes garçons israéliens, des femmes, des personnes âgées et des enfants, les soldats de Tsahal ne tirent pas intentionnellement sur des personnes qui ne sont pas impliquées », a déclaré Gantz.

« Tsahal continuera à intervenir pour vaincre le terrorisme, n’importe où et à n’importe quel moment, tout en respectant les règles du conflit armé », dit-il. « Les commandants et les soldats ont tout le soutien nécessaire pour continuer à remplir leur mission avec professionnalisme et détermination. »

Gantz a également promis, à cette même réunion de faction, d’œuvrer pour contrecarrer le nouveau gouvernement probable « à chaque occasion qui se présentera », mais il a critiqué la participation du Premier ministre sortant Yair Lapid à une manifestation contre la prochaine coalition qui n’a pas encore été formée, ainsi que pour avoir qualifié ce gouvernement attendu de « fou ».

« Chacun est en droit de choisir la manière dont il défend la démocratie », a déclaré Gantz. « Le droit de manifester est important. Les leaders doivent diriger les mouvements de protestation. Mais je ne pense pas que se tenir debout sur un pont dans un secteur quelconque soit le meilleur exemple, mais à chacun son choix. »

« Notre camp ne pense pas que le gouvernement élu est fou, cinglé ou lunatique – il pense que l’extrémisme de ce gouvernement met l’État d’Israël en danger « , a poursuivi Gantz.

Le député de la Liste arabe unie, Ahmad Tibi, s’exprimant lors de la conférence Haaretz au Centre Peres pour la paix et l’innovation à Jaffa, le 16 juin 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

En réaction à la mort d’une jeune fille survenue la nuit dernière à Jénine, Ahmad Tibi, le chef de la faction Taal, a qualifié le gouvernement sortant de « plus meurtrier » envers les Palestiniens de toute l’Histoire d’Israël.

Le gouvernement sortant était composé de partis de droite, du centre et de la gauche, ainsi que du parti islamiste Raam, le premier parti arabe à faire partie d’une coalition israélienne.

Lors d’une réunion de la faction Hadash-Taal, l’homme politique arabe – dont le parti est resté dans l’opposition – a affirmé que, « plus de Palestiniens ont été tués [cette année] que durant n’importe quel gouvernement précédent, y compris sous des gouvernements de droite ».

« Tout le monde a entendu les mensonges qui ont suivi la mort de Shireen Abu Akleh, et c’est la même chose qui se reproduit ici », a déclaré Tibi, en référence à la mort de la journaliste d’Al Jazeera au début de l’année. Israël avait dans un premier temps affirmé que ses troupes n’étaient pas responsables de la mort de la journaliste, avant que Jérusalem ne reconnaisse que le coup de feu fatal avait probablement été tiré par un soldat de Tsahal.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.