GB : l’élu du Labour admet avoir relayé l’idée que les « Juifs boivent du sang »
Rechercher

GB : l’élu du Labour admet avoir relayé l’idée que les « Juifs boivent du sang »

Après avoir affirmé que quelqu’un avait posté des articles antisémites de son compte, Damien Enticott a avoué les avoir postés et a refusé de s’excuser

Le conseiller local du Labour britannique Damien Enticott (Autorisation : Facebook)
Le conseiller local du Labour britannique Damien Enticott (Autorisation : Facebook)

Un élu britannique, qui a été suspendu pour avoir partagé sur Facebook un post déclarant qu’un rituel juif consistait à boire du sang, a admis avoir publié les articles après avoir commencé par le nier.

La semaine dernière, Damien Enticott, un conseiller municipal à Bogner Regis, une ville de la côte sud d’Angleterre, a déclaré au Jewish Chronicle qu’il n’avait pas publié le poste. Enticott a déclaré qu’il habitait dans une colocation et qu’il avait un ordinateur sans mot de passe, laissant ainsi entendre que quelqu’un d’autre avait publié le message en son nom.

Lundi pourtant, Enticott a reconnu dans un autre post que les publications étaient bien de lui, a annoncé le journal britannique Jewish News.

« Je reconnais que j’ai publié les articles en question et que je ne comprenais pas très bien ce que le journal me demandait au téléphone car je faisais des courses », écrit-il dans son message.

Enticott a dit que le post intitulé « Rituel juif – ils boivent du sang et sucent la b*** [sic] du bébé », faisait référence à un rite pratiqué par certains ultra-orthodoxes lors de la circoncision. Il a aussi déclaré qu’il a publié un message déclarant qu’ »Hitler aurait la solution au problème israélien » à cause de la « frustration de voir des civils sans armes être abattus par des soldats israéliens ».

« Je suis anti-sioniste, par anti sémantique [sic] », a-t-il aussi écrit.

Enticott a déclaré qu’il pensait que le Parti Travailliste allait « prendre la bonne décision » en le réintégrant. Il a ajouté qu’il refuserait de suivre n’importe quelle formation si on le lui demandait. Il a dit que s’il était exclu du parti Travailliste, il resterait dans sa fonction de conseiller municipal en tant qu’indépendant.

Il a également noté dans son message : « En fin de compte, je continuerai à m’exprimer librement pour mes électeurs et mes excuses seront seulement pour les habitants d’Hatherleigh Ward, si c’est nécessaire. Les résidents d’Hatherleigh Ward sont les seuls que je représente vraiment en tant que conseiller municipal et les seuls à qui je dois rendre des comptes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...