Rechercher

GB: L’Iran retient des ressortissants tel un instrument de pression diplomatique

"Il y aura des conséquences s'ils continuent de penser ainsi", a déclaré le chef de la diplomatie britannique après une rencontre avec son homologue iranien

Nazanin Zaghari-Ratcliffe et sa fille Gabriella. (Crédit : AFP)
Nazanin Zaghari-Ratcliffe et sa fille Gabriella. (Crédit : AFP)

Jeremy Hunt a indiqué avoir eu à New York une « franche discussion » avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, qui a notamment porté sur le sort de Nazanin Zaghari-Ratcliffe, une Irano-Britannique emprisonnée en Iran depuis avril 2016.

« La vérité est que l’Iran a fait le choix d’emprisonner des personnes innocentes, pas seulement Nazanin », a-t-il dit.

« Ils font de ces détentions un instrument de pression diplomatique. Nous ne pouvons pas l’accepter. Il y aura des conséquences s’ils continuent de penser ainsi », a-t-il prévenu.

Nazanin Zaghari-Ratcliffe, employée de la Fondation Thomson Reuters liée à l’agence de presse canado-britannique du même nom, avait été condamnée en septembre 2016 à cinq ans de prison pour participation à des manifestations contre le régime en 2009, ce qu’elle a toujours nié.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.