GB: Un club de tennis aurait snobé une championne de Wimbledon par antisémitisme
Rechercher

GB: Un club de tennis aurait snobé une championne de Wimbledon par antisémitisme

Angela Buxton, une Britannique juive, attend encore d'être acceptée au club de tennis All England, 63 ans après avoir présenté sa candidature, peu après sa victoire à Wimbledon

La championne de tennis Angela Buxton en 2014 (Crédit : Howard Blas/The Times of Israel)
La championne de tennis Angela Buxton en 2014 (Crédit : Howard Blas/The Times of Israel)

Une joueuse de tennis juive a accusé un club de tennis britannique réputé d’antisémitisme pour avoir refusé son adhésion, 63 ans après avoir remporté une victoire historique à Wimbledon.

Angela Buxton, 84 ans, a confié au Times avoir déposé une candidature au All England Club en 1956, peu de temps après avoir gagné les doubles-femmes à Wimbledon, aux côtés de sa partenaire américaine Althea Gibson.

Buxton a été la première Juive et Gibson a été la première Afro-américaine à gagner Wimbledon. Leur victoire avait été saluée comme étant un signe de progrès pour les minorités.

La même année, Buxton avait aussi remporté avec Gibson le tournoi Open français et était arrivée en finale individuelle de Wimbledon. Buxton explique qu’il lui avait été dit, à ce moment-là, qu’une joueuse de son talent pouvait s’attendre à être la bienvenue dans le club.

Mais elle a déclaré au Times dans un entretien publié ce week-end qu’elle pensait que sa judéité avait amené ce grand club de Wimbledon à la bouder depuis 1956. La candidature de sa partenaire, décédée en 2003, n’a elle aussi jamais été acceptée.

Althea Gibson et Angela Buxton, en 1956. (autorisation)

« C’est un exemple malheureux de la manière dont les Britanniques traitent les Juifs dans ce pays », a-t-elle déploré dans le journal. « Ce type d’incident exacerbe le sentiment ressenti envers les Juifs. C’est absolument ridicule, c’est risible. Mais ça dit énormément de choses. »

Elle a indiqué que, lorsqu’elle s’est renseignée sur le statut de sa candidature, en 1988, il lui avait été répondu qu’elle « avait elle-même refusé » son adhésion.

« Jamais je ne l’ai refusée et il y a tant de joueurs qui n’ont jamais fait ce que j’ai pu faire et qui ont pourtant été acceptés dans le club », raconte-t-elle.

Buxton a ajouté avoir subi de l’antisémitisme à plusieurs reprises durant sa carrière, sans entrer dans les détails.

Une porte-parole du club de Wimbledon a affirmé que « le processus décisionnaire pour l’adhésion au All England Club est une affaire privée et nous rejetons avec force toute suggestion laissant entendre que la race ou la religion puissent y tenir un rôle ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...