Rechercher

Grâce à Lapid, les internes en médecine trouvent enfin un accord avec le Trésor

Les internes commenceront des schifts de travail plus courts à partir du 23 septembre prochain

Le Dr Rey Biton (deuxième à droite), chef de l'organisation Mirsham des internes en médecine, tient une conférence de presse à l'hôpital Assuta à Ashdod, le 1er août 2022. (Crédit : Flash90)
Le Dr Rey Biton (deuxième à droite), chef de l'organisation Mirsham des internes en médecine, tient une conférence de presse à l'hôpital Assuta à Ashdod, le 1er août 2022. (Crédit : Flash90)

Les internes en médecine qui menaçaient de démissionner en masse en raison de leurs conditions de travail disent avoir conclu un accord, après l’intervention du Premier ministre Yair Lapid.

L’organisation Mirsham, qui représente les internes en médecine en Israël, a fait pression sur le ministère de la Santé pour réduire les durées de travail en passant de 26 heures à 16-18, affirmant que les longs shifts sont un danger à la fois pour les professionnels de la santé et les patients.

La Dr Rey Biton, qui dirige la grève, a précisé que Lapid lui avait parlé depuis l’Allemagne où il est actuellement en visite.

« Aujourd’hui, nous avons fait des dizaines de pas en avant. Nous avons apporté une grande réussite », a-t-elle souligné.

Des sources, qui voyagent en ce moment avec Lapid, ont affirmé qu’en dépit de son important déplacement à Berlin, il avait contribué à la résolution du différend et que les internes commenceront des schifts de travail plus courts à partir du 23 septembre prochain.

Les premières informations indiquent qu’il a ordonné au ministère des Finances d’allouer 66 millions de shekels pour financer cette démarche attendue depuis très longtemps.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...