Greenblatt salue l’arrivée de la 3G en Cisjordanie
Rechercher

Greenblatt salue l’arrivée de la 3G en Cisjordanie

Le négociateur pour la paix de Trump affirme que Washington a travaillé en étroite collaboration avec Israël et les Palestiniens pour faciliter le lancement du service

Jason Greenblatt, représentant spécial de Donald Trump pour les négociations internationales, à Ramallah, en Cisjordanie, le 14 mars 2017 (Flash90)
Jason Greenblatt, représentant spécial de Donald Trump pour les négociations internationales, à Ramallah, en Cisjordanie, le 14 mars 2017 (Flash90)

Jason Greenblatt, représentant spécial de la Maison-Blanche au Moyen-Orient, a salué mercredi le lancement des services de la couverture mobile 3G en Cisjordanie – un signe selon lui des avantages d’une coopération entre les différents acteurs.

Greenblatt a déclaré que les nouveaux services renforceraient l’esprit d’entreprise et l’innovation et ouvriraient de nouvelles possibilités de communication.

« Les services 3G devraient stimuler considérablement l’économie nationale, créer des emplois et générer les revenus dont l’Autorité palestinienne a tant besoin », a-t-il déclaré. « Dans le monde globalisé d’aujourd’hui, l’accès aux services mobiles à haut débit renforce les connexions des utilisateurs au reste du monde. »

M. Greenblatt a déclaré que le gouvernement américain avait travaillé en étroite collaboration et sur une longue durée avec les Israéliens et les Palestiniens afin de faciliter le lancement de la 3G et qu’il poursuivrait les discussions sur « la mise en place de technologies plus avancées pour la Cisjordanie et Gaza ».

Dans un clin d’œil apparent à la crise actuelle entre Washington et Ramallah – les Palestiniens ont coupé les relations diplomatiques avec les Américains suite à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël –, Greenblatt a ajouté : « La route n’est pas toujours lisse, mais la 3G est un exemple de ce qui est possible quand nous travaillons ensemble. »

Des Palestiniens regardent des téléphones portables disposés sous le logo de la compagnie de téléphone palestinienne Wataniya, dans un magasin de Jénine, en Cisjordanie, le 14 octobre 2009 (AFP / Saif Dahlah)

Les Palestiniens de Cisjordanie ont commencé à capter le signal mobile 3G ce mardi, après des années de querelles à ce sujet avec les autorités israéliennes.

Les sociétés Jawwal et Wataniya ont commencé à offrir le service à leurs clients mardi matin et les Palestiniens ont ainsi vu apparaitre l’option sur leurs téléphones.

Invoquant des raisons de sécurité, Israël avait auparavant bloqué l’accès des compagnies mobiles palestiniennes aux simples fréquences générales. Les responsables israéliens ont suggéré, par exemple, que les données mobiles à haut débit pourraient faciliter la communication entre les terroristes palestiniens tout en réduisant le risque de surveillance israélienne.

Dans le reste du monde, les services de troisième génération ont été lancés au début des années 2000 et une grande partie du monde dispose déjà de la technologie 4G, tandis que la 5G est attendue l’année prochaine.

Ammar Aker, directeur général de la société de communication Paltel, propriétaire de Jawwal, a déclaré à l’AFP qu’une décennie de travail avait été nécessaire afin d’amener Israël à accepter la 3G.

« Nous avons lancé la 3G techniquement et commercialement vers minuit ce lundi. C’est une étape stratégique que nous attendions depuis plus de 10 ans. Nous espérons que cela aura un effet positif sur les communications nationales et sur l’économie. »

L’interdiction de la 3G reste en place dans la bande de Gaza contrôlée par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...