Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Houthis pro-Iran : « Un réseau d’espionnage américano-israélien a été arrêté »

L'ONU avait affirmé vendredi que onze de ses employés locaux avaient été arrêtés dans des régions du Yémen contrôlées par ces insurgés pro-iraniens

Des jeunes yéménites défilant lors d'une cérémonie dans la capitale Sanaa marquant la fin des camps d'été organisés par les Houthis du pays, le 9 juin 2024. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)
Des jeunes yéménites défilant lors d'une cérémonie dans la capitale Sanaa marquant la fin des camps d'été organisés par les Houthis du pays, le 9 juin 2024. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)

Les Houthis du Yémen ont affirmé lundi avoir démantelé un « réseau d’espionnage », après avoir arrêté la semaine dernière plus d’une dizaine d’employés d’organisations internationales.

« Un réseau d’espionnage américano-israélien a été arrêté », ont déclaré les Houthis dans un communiqué publié par leur organe de sécurité, précisant que ses membres travaillaient sous « la couverture d’organisations internationales et d’agences de l’ONU ».

L’ONU avait affirmé vendredi que onze de ses employés locaux avaient été arrêtés dans des régions du Yémen contrôlées par ces insurgés pro-iraniens.

Six d’entre eux travaillent pour le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH) et les cinq autres pour cinq agences différentes : l’UNESCO, l’Unicef, le Programme alimentaire mondial (PAM), le Programme des Nations unies pour le développement et le Bureau de l’envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen.

L’organisation yéménite de défense des droits humains Mayyun avait fait état pour sa part de l’arrestation « simultanée » de dix-huit employés d’organisations humanitaires.

Le communiqué publié par les Houthis ne mentionne pas le nombre de personnes détenues, affirmant simplement que le « réseau » était lié à la CIA.

Selon la même source, il menait des activités « d’espionnage » depuis des années, d’abord sous la couverture de l’ambassade des États-Unis, avant son départ de Sanaa en 2015.

Les Houthis s’étaient emparés de Sanaa quelques mois auparavant, entraînant l’intervention d’une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite en soutien au gouvernement reconnu par la communauté internationale.

La guerre a fait des centaines de milliers de morts et plongé le Yémen, pays le plus pauvre de la péninsule arabique, dans l’une des pires crises humanitaires au monde.

Depuis novembre, les Houthis mènent des attaques au large du Yémen contre les navires liés, selon eux, à Israël, aux États-Unis ou au Royaume-Uni, en assurant agir en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, dans le contexte de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Selon l’analyste Mohammed Albasha, du cabinet de conseil Navanti Group, les accusations d’espionnage ne sont qu’un « prétexte ».

L’objectif de ces arrestations est de contraindre « les organisations étrangères ou les membres de la communauté internationale qui cherchent à mener, financer ou mettre en œuvre des projets dans le pays » à traiter exclusivement avec les organes dirigés par les Houthis, a-t-il affirmé dans un commentaire partagé avec l’AFP avant l’annonce des rebelles.

Ces derniers avaient déjà affirmé en mai avoir démantelé un « réseau d’espionnage ». Leur agence de presse avait diffusé à l’époque des images montrant au moins dix-huit personnes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.