“Ils nous ont tiré dessus, puis Papa a arrêté de bouger”, raconte le fils du rabbin
Rechercher

“Ils nous ont tiré dessus, puis Papa a arrêté de bouger”, raconte le fils du rabbin

L’armée israélienne a arrêté samedi des suspects de l’attaque dans la région de Hébron ; la ville est bouclée

Scène d'une attaque  qui a tué un Israélien, le rabbin Miki Mark,  et blessé trois membres de sa famille, au sud de Hébron, le 1er juillet 2016. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Scène d'une attaque qui a tué un Israélien, le rabbin Miki Mark, et blessé trois membres de sa famille, au sud de Hébron, le 1er juillet 2016. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Le fils du rabbin Miki Mark, qui a été assassiné par une attaque à main armée au sud de Hébron vendredi après-midi, a raconté le déroulement de l’attaque, quand le véhicule de la famille a été pris sous les tirs et s’est retourné.

« Ils nous ont tiré dessus depuis le côté de ma sœur, qui était assise à ma gauche », a déclaré Pedaya Mark peu de temps après l’attaque.

« Et Papa a tout d’un coup arrêté de bouger, et la voiture s’est retournée. »

Mark, directeur d’une yeshiva de l’implantation d’Otniel, en Cisjordanie, a été tué dans l’attaque près de Beit Hagai sur la route 60, quand des terroristes auraient rattrapé la voiture de sa famille avec un autre véhicule et l’auraient criblée de balles.

le rabbin Miki Mark (Crédit : Facebook)
le rabbin Miki Mark (Crédit : Facebook)

La voiture a perdu le contrôle et s’est retournée. L’épouse de Mark a été grièvement blessée, et la sœur de Pedaya, 14 ans, souffre de blessures modérées à graves. Pedaya, 15 ans, a été légèrement blessé.

Pedaya a raconté qu’un passant palestinien avait aidé les membres survivants de la famille à s’échapper du véhicule.

« Les Arabes ont réussi à ouvrir les portes et nous ont sortis et mis dans une [autre] voiture pour que rien ne nous arrive », a raconté le garçon.

Le site d’informations Walla a annoncé qu’un Palestinien avait appelé les secours, pendant que sa femme était avec la sœur de Pedaya. Une ambulance du Croissant rouge palestinien a été la première à soigner les victimes sur place. Les équipes israéliennes du Magen David Adom (MDA) sont arrivées peu de temps après.

Zaki Yahav, secouriste MDA, a déclaré qu’il s’agissait d’un « tableau très grave. Nous avons vu un véhicule retourné sur son toit, un véhicule transportant quatre membres d’une famille. Dans la voiture, il y avait un homme d’une quarantaine d’années. Il était inconscient, ne présentait ni pouls, ni respiration, et présentait des plaies par balles ainsi que de blessures dues à l’incident. »

Yahav a déclaré que les équipes médicales avaient commencé à soigner Mark, mais « peu après nous avons été forcé de le déclarer mort sur les lieux. »

Le secouriste a déclaré que l’épouse de Mark était à peine consciente, et présentait des blessures par balles dans le haut du corps.

« Nous lui avons donné des soins rapides sur place, l’avons mise dans une ambulance et emmenée à l’hôpital sédatée et sous ventilation, tout en administrant des soins vitaux. »

Les victimes ont été emmenées à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem.

Un grand nombre de troupes ont été déployées dans la zone, travaillant en parallèle avec les agences de renseignements d’Israël, a annoncé la Deuxième chaîne. L’armée israélienne a arrêté plusieurs suspects samedi matin dans la région de Hébron.

L’armée a mis en place un bouclage de Hébron après les tirs pour empêcher d’autres attaques dans la région, et a significativement augmenté la présence de soldats dans la zone, envoyant deux bataillons pour aider à sécuriser les implantations et les routes principales utilisées par les Israéliens, a déclaré un porte-parole de l’armée. Hébron a été la source de beaucoup d’attaques contre des civils et des forces de sécurité ces derniers mois.

En pleine poussée de terrorisme, Israël a bouclé vendredi Hébron et le gouvernement a annoncé une coupe immédiate des taxes collectées pour l’Autorité palestinienne, disant qu’il déduirait la somme payée par la direction palestinienne aux familles des terroristes.

Les soldats ont fermé toutes les routes sortant de Hébron, à l’exception de l’entée nord principale via la ville de Halhul vers Jérusalem, a annoncé samedi un journaliste de l’AFP. L’armée a déclaré qu’environ 80 des attaques visant des Israéliens ces derniers mois avaient été commises par des Palestiniens de la région de Hébron.

Les bataillons supplémentaires ont été apportés par l’armée pour participer à la gestion de la poussée de violence en Cisjordanie et en émanant, a déclaré Peter Lerner, porte-parole de l’armée israélienne.

« L’armée israélienne prend plusieurs mesures pour positionner des forces sur le terrain pour essayer de perturber les activités terroristes de la région entourant Hébron », a déclaré Lerner.

Trous de balles dans la porte de la voiture du rabbin Miki Mark et de sa famille, attaquée près de Hébron le 1er juillet 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Trous de balles dans la porte de la voiture du rabbin Miki Mark et de sa famille, attaquée près de Hébron le 1er juillet 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

La ville divisée de Hébron, comme Jérusalem Est, est apparue comme un point central de la vague de terrorisme qu’Israël connait depuis septembre.

« Soixante-dix-neuf terroristes venaient de Hébron », a noté Lerner.

A la lumière de cette hausse de la violence après une période relativement calme, des mesures supplémentaires de l’armée étaient « requises », a déclaré Lerner.

A cette étape, l’armée n’envisage cependant pas de fermer toute la Cisjordanie, a dit Lerner, « du moins, pas à ma connaissance », a-t-il ajouté.

La réunion du cabinet de sécurité avait été prévue pour samedi soir, quand les ministres pourraient décider de mesures répressives.

Quelques heures après l’attaque, les amis et la famille du rabbin assassiné le décrivaient comme un pilier de sa communauté, un homme travailleur et un père dévoué.

Son neveu, Elhanan Kalmanson, a déclaré que « Miki avait dit plus d’une fois que dans ce cas [des victimes de terrorisme] nous verrons toujours que… les meilleurs des meilleurs sont choisis. Il avait tellement raison. Il n’y avait personne de meilleur que Miki. »

L’attaque de vendredi a eu lieu au lendemain du meurtre de Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, poignardée à mort dans son lit à Kiryat Arba, une implantation proche de Hebron.

Quelques heures après, un terroriste palestinien de Tulkarem a poignardé et blessé un homme et une femme israéliens à Netanya, sur la côté méditerranéenne.

Vendredi matin, une Palestinienne a été abattue alors qu’elle tentait de poignarder un groupe de garde-frontières à Hébron avec un couteau caché dans son sac, selon la police.

Judah Ari Gross, Itamar Sharon et l’AFP ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...