Rechercher

Implantations : des centaines de soldats déployés pour endiguer la violence

Face aux députés de droite qui s'insurgent contre l'idée que l'extrémisme juif soit un problème, Gantz et Barlev s'accordent sur une plus grande présence policière en Cisjordanie

Photo d'illustration : Des résidents de Homesh jettent des pierres sur des Palestiniens, le 26 mars 2020. (Crédit : Yesh Din)
Photo d'illustration : Des résidents de Homesh jettent des pierres sur des Palestiniens, le 26 mars 2020. (Crédit : Yesh Din)

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, et le ministre de la Sécurité publique, Omer Barlev, ont convenu mercredi d’incorporer des centaines de soldats de l’armée israélienne dans la police, afin que davantage de policiers puissent être redirigés vers la Cisjordanie pour aider à combattre la violence de certains résidents d’implantations extrémistes.

« Au moment même où les responsables de Tsahal se plaignent de ne pas avoir assez d’effectifs pour faire face à l’augmentation de la violence arabe à l’encontre des Juifs… le ministre de la Défense offre des soldats au ministère de la Sécurité intérieure pour faire face aux incidents de violence juive, » a réagi le leader des résidents d’implantations Oded Revivi.

Revivi a affirmé que les attaques des résidents d’implantations contre les Arabes ont diminué au cours des deux dernières années, – une affirmation qui n’est pas confirmée dans les faits.

Le législateur d’extrême-droite Bezalel Smotrich a qualifié les actions de Barlev d’ « effrayantes ». « Il fait maintenant partie de Tsahal, mais pas pour combattre le terrorisme », a fustigé Smotrich.

(G) Le ministre de la Sécurité Publique Omer Barlev lors d’une réunion à la Knesset, le 13 septembre 2021 et (D) le ministre de la Défense Benny Gantz lors d’une réunion à la Knesset, le 19 octobre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi ; Yonatan Sindel/Flash90)

Barlev a déclenché une polémique au sein de la coalition cette semaine après avoir annoncé qu’il avait discuté de la « violence des résidents d’implantations » avec une importante diplomate américaine en visite.

L’aile droite du gouvernement actuel a accusé Barlev – membre du parti Travailliste de centre-gauche – de généraliser les actions de quelques extrémistes pour condamner une communauté toute entière.

Mardi, le Premier ministre Naftali Bennett a tacitement rejoint ceux qui critiquent Barlev.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...