Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Irak: coup d’envoi avec TotalEnergies d’un mégaprojet de 10 milliards de dollars

Le projet visant à exploiter le gaz torché sur des champs pétroliers du sud et à produire de l'énergie solaire, pour pallier aux manquements d'un réseau électrique défaillant

Le ministre irakien du Pétrole Hayan Abdul Ghani al-Sawad (R) et le PDG de la société française TotalEnergies Patrick Pouyanne montent sur le podium après avoir signé l'accord sur le Projet intégré de croissance du gaz (GGIP) lors d'une cérémonie officielle à Bagdad le 10 juillet 2023. (Crédit 
: Ahmad AL-RUBAYE / AFP)
Le ministre irakien du Pétrole Hayan Abdul Ghani al-Sawad (R) et le PDG de la société française TotalEnergies Patrick Pouyanne montent sur le podium après avoir signé l'accord sur le Projet intégré de croissance du gaz (GGIP) lors d'une cérémonie officielle à Bagdad le 10 juillet 2023. (Crédit : Ahmad AL-RUBAYE / AFP)

L’Irak a signé lundi avec TotalEnergies les accords d’un mégaprojet de dix milliards de dollars visant notamment à exploiter le gaz torché sur des champs pétroliers du sud et à produire de l’énergie solaire, pour pallier aux manquements d’un réseau électrique défaillant.

Après les tensions et de longues négociations ayant accompagné ce mégaprojet dévoilé en 2021, le PDG de TotalEnergies Patrick Pouyanné et le ministre irakien du Pétrole Hayan Abdel-Ghani ont paraphé l’accord lors d’une cérémonie organisée au ministère du Pétrole à Bagdad.

« Aujourd’hui nous nous engageons avec Total et tous les partenaires vers une coopération sérieuse et fructueuse, pour entamer la mise en œuvre de ces contrats sur le terrain », s’est félicité le ministre irakien, lors d’une allocution précédant la signature des quatre projets.

« Les choses sont en ordre, le partenariat est consolidé: TotalEnergies garde 45 % du projet, la Basrah Oil Company 30 % et QatarEnergy nous rejoint à 25 % », a confirmé lundi M. Pouyanné à l’AFP.

« Dans un mois débuteront les étapes concrètes sur le terrain –construction des infrastructures, nos études », a indiqué à l’AFP un haut responsable du ministère du Pétrole, Bassem Khdeir, précisant que « dans trois ans les projets porteront leurs fruits ».

Un premier projet vise à récupérer le gaz torché sur trois champs pétroliers afin d’alimenter en gaz des centrales électriques. Un autre sera de développer une centrale solaire géante de 1 GW pour alimenter le réseau électrique de la région de Bassora (sud).

Un projet vise à augmenter la production du champ pétrolier d’Artawi, dans le sud du pays, à 210 000 barils/jour.

Et un dernier volet concerne la construction d’une usine de traitement d’eau de mer pour fournir l’eau nécessaire aux champs pétroliers et contribuer à la fourniture d’eau potable de Bassora. Ce projet permettra à terme d’avoir cinq millions de barils d’eau par jour, selon des chiffres dévoilés lundi lors de la cérémonie à Bagdad.

« Les accords d’aujourd’hui lancent le travail (…) sur le terrain on va mobiliser les équipes cet été », a assuré M. Pouyanné à l’AFP.

« La première tranche de l’usine solaire viendra dans les deux ans, après on va travailler pour faire une première tranche sur la partie pétrolière, qui devrait monter la production à 120.000 barils/jour d’ici deux ans également », a-t-il ajouté.

TotalEnergies envisage d’achever les travaux en 2027-2028, a-t-il poursuivi précisant : « on aura délivré à la fois l’eau, la réduction du torchage de gaz, le champ pétrolier en production et l’intégralité de l’usine solaire ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.