Israël arrête un chanteur palestinien qui glorifiait l’attentat de Halamish
Rechercher

Israël arrête un chanteur palestinien qui glorifiait l’attentat de Halamish

“Toi, qui t'interroge sur les vrais hommes, tu les trouveras à Kobar”, chantait Mohammed al-Barghouti, en citant le village d'Omar al-Abed

Yosef, Elad et Chaya Salomon, poignardés à mort à Halamish, en Cisjordanie, le 21 juillet 2017. (Crédit : autorisation)
Yosef, Elad et Chaya Salomon, poignardés à mort à Halamish, en Cisjordanie, le 21 juillet 2017. (Crédit : autorisation)

Israël a arrêté trois membres d’un groupe palestinien de musique populaire accusé d’avoir fait, dans une chanson, l’éloge d’un Palestinien qui a tué trois Israéliens en Cisjordanie, a indiqué mercredi une ONG palestinienne.

Quatre Palestiniens ont été arrêtés durant la nuit de mardi à mercredi par l’armée israélienne dans la province de Ramallah, en Cisjordanie. Trois d’entre eux font partie d’un groupe de musique populaire, a précisé l’association du Club des prisonniers palestiniens.

L’armée a confirmé que Mohammed al-Barghouti avait été arrêté dans son village de Beit Rima, près de Ramallah, mais n’a pas précisé si son arrestation était liée à ses récentes performances.

Selon des médias palestiniens, Barghouti, le chanteur du groupe, avait récemment interprété une chanson à la gloire d’Omar al-Abed, auteur d’une attaque au couteau qui a fait trois morts, Yosef, Chaya, ey Elad Salomon, le 21 juillet dans l’implantation de Halamish. Omar al-Abed (19 ans) est actuellement en détention dans une prison israélienne.

Une vidéo de la chanson interprétée lors d’une fête de mariage a été diffusée sur les réseaux sociaux.

דיווח: זמר פלסטיני ביצע שיר המפאר את הפיגוע בחלמיש – ונעצר. סמי עבד אל חמיד עם הפרטים >> http://bit.ly/2wi2Wj7

Posted by ‎חדשות 10‎ on Wednesday, 30 August 2017

« J’ai entendu le tir de la mitraillette à Kobar l’arabe. C’est Omar qui a traversé les bois et mené l’opération », proclame la chanson en faisant référence au village d’Omar al-Abed.

« Toi, qui t’interroges sur les vrais hommes, tu les trouveras à Kobar […]. Omar al-Abed est un séisme qui a vengé Al-Aqsa […]. Il est venu d’au-dessus des montagnes avec un couteau, et quand il a annoncé l’affrontement, il a fait tomber les sionistes au sol […]. Même s’ils arrêtent ma mère et mon père, et démolissent notre maison, nous ne porterons jamais les vêtements de la honte », peut-on entendre dans la chanson, selon une traduction en anglais de l’agence de presse palestinienne Maan.

Deux autres membres du groupe de Barghouti, Naji Rimawi et Nazzal Barghouthi, ont eux aussi été arrêtés pendant la nuit, a indiqué Maan. L’armée a confirmé que deux autres arrestations avaient eu lieu à Kobar et à Kafr Ein.

Avant de passer à l’acte, Omar al-Abed avait exprimé dans ce qu’il présentait comme ses derniers mots sur Facebook son ressentiment contre les agissements israéliens à l’encontre des Palestiniens et avait évoqué la situation sur le mont du Temple.

Le mont du Temple, premier lieu saint du judaïsme et troisième lieu saint de l’islam; était alors au cœur de tensions qui ont donné lieu à deux semaines de manifestations et de violences quasiment quotidiennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...