Israël connaît une rare canicule en octobre, avec un été qui s’étend à l’automne
Rechercher

Israël connaît une rare canicule en octobre, avec un été qui s’étend à l’automne

Le temps anormalement chaud se poursuivra jusqu'au week-end avant de diminuer légèrement la semaine prochaine

Des gens sur la plage de Tel Aviv, lors du bouclage national, le 7 octobre 2020. (Miriam Alster/FLASH90)
Des gens sur la plage de Tel Aviv, lors du bouclage national, le 7 octobre 2020. (Miriam Alster/FLASH90)

Une rare canicule en octobre s’est abattue sur Israël ce jeudi, apportant des températures brûlantes dans de nombreuses parties du pays alors qu’un été et un automne d’une chaleur alarmante continuaient de sévir dans la région.

Jeudi après-midi, Jérusalem et Haïfa devraient atteindre une température de 34° C, tandis que Tel Aviv devrait atteindre 33°.

Les villes de Tibériade et Beit Shean, au nord, et la ville de villégiature d’Eilat, au sud, devraient connaître des températures atteignant 41° C.

La chaleur va persister tout le week-end, avant de baisser légèrement en début de semaine prochaine, mais elle restera anormalement élevée pour la saison.

Les températures maximales moyennes en octobre oscillent généralement entre 26° et 28°. À Eilat, le maximum quotidien moyen pour le mois est de 31,1°, et à Jérusalem, il est de 25,3° C.

Les vagues de chaleur en octobre sont rares mais pas sans précédent, même si elles semblent s’être intensifiées ces dernières années. En 2019, les températures ont atteint près de 40° C dans certaines régions du pays les 14 et 15 octobre. En 2009 et de nouveau en 2010, les températures à la fin du mois d’octobre ont grimpé en flèche, atteignant 35° C à Jérusalem.

Les experts affirment que le nombre de jours de chaleur dans la région augmente, ainsi que la durée de la saison chaude, en raison du réchauffement climatique.

Selon le service météorologique israélien, le mois de septembre a été le plus chaud jamais enregistré dans la majeure partie du pays. Le 4 septembre a vu une chaleur record dans plusieurs villes, et une vague de chaleur a persisté pendant deux semaines sans précédent, se refroidissant seulement aux moyennes saisonnières pour un bref répit à la fin du mois. Plusieurs décès ont été attribués à la canicule.

Mercredi, le service Copernicus sur le changement climatique de l’Union européenne a annoncé que le mois de septembre a été le plus chaud jamais enregistré au niveau mondial. L’observateur a déclaré que 2020 était en passe d’égaler 2016, l’année la plus chaude jamais enregistrée.

La vague de chaleur en Israël surprend le pays, qui est en état d’urgence pour endiguer la pandémie de coronavirus. Elle survient également alors que le pays célèbre les derniers jours de la fête de Souccot.

Les experts recommandent de rester à l’intérieur ou à l’ombre et de s’hydrater pendant les journées particulièrement chaudes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...