Rechercher

Israël et le Maroc signent un accord de commerce et de coopération économique

La ministre de l'Economie israélienne et le ministre marocain de l'Industrie et du Commerce ont convenu d'un certain nombre de mesures, notamment des exemptions douanières

La ministre de l'économie Orna Barbivai, à gauche, et le ministre marocain de l'industrie et du commerce Ryad Mezzour. (Avec la permission du ministère de l'Économie et de l'Industrie)
La ministre de l'économie Orna Barbivai, à gauche, et le ministre marocain de l'industrie et du commerce Ryad Mezzour. (Avec la permission du ministère de l'Économie et de l'Industrie)

Les ministres israélien et marocain ont signé lundi un nouvel accord de commerce et de coopération économique lors d’une réunion au Maroc.

Les deux pays ambitionnent de quadrupler leurs échanges commerciaux pour les porter à plus de 500 millions de dollars par an, a indiqué lundi la ministre israélienne de l’Economie lors d’une visite au royaume destinée à renforcer la coopération économique bilatérale.

La ministre de l’Economie, Orna Barbivai, et le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, ont signé l’accord afin de développer les relations économiques et commerciales bilatérales, d’accroître la coopération, de tenir des conférences conjointes, de mettre en place certaines exemptions douanières et d’établir une commission conjointe pour mettre en œuvre ces mesures.

« Le niveau d’échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, qui s’élève aujourd’hui à 130 millions de dollars par an n’est pas suffisant, il faut très rapidement arriver à 500 millions de dollars par an, et même aller au-delà », a déclaré Barbivai à la presse suite à la signature de l’accord.

La ministre israélienne de l’Économie et de l’Industrie Orna Barbivai avec le ministre marocain du Commerce Ryad Mezzour à Rabat, Maroc, le 21 février 2022. (Crédit : Ministère de l’économie et de l’industrie)

Selon Mme Barbivai, « l’accord de coopération économique est conçu pour favoriser la croissance économique et la prospérité d’Israël et du Maroc. En travaillant ensemble, nous réaliserons le potentiel économique latent des relations bilatérales, augmenterons la portée des échanges commerciaux et renforcerons la coopération technologique parallèlement au rapprochement entre les peuples. »

« Après avoir repris leurs relations diplomatiques il y a un an, le Maroc et Israël ont aujourd’hui jeté les bases d’un partenariat novateur et multiforme. Ce jour marque une nouvelle étape dans laquelle nous allons nous engager ensemble dans un partenariat intensif, productif et bénéfique pour les deux parties », a déclaré Mezzour.

Le ministre de la Défense Benny Gantz avait effectué une visite sans précédent au Maroc en novembre, signant un pacte de sécurité qui a suscité la colère de l’Algérie, voisin et concurrent du Maroc, et des Palestiniens.

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, serre la main à son homologue marocain Abdellatif Loudiyi après la signature d’un protocole d’accord entre les deux pays au ministère de la Défense marocain de Rabat, le 24 novembre 2021. (Crédit : ministère de la Défense)

Dans la matinée, Mme Barbivai et son homologue marocaine Nadia Fettah ont passé en revue des accords « en cours de négociation » portant sur la fiscalité et la coopération douanière, a précisé un communiqué du ministère marocain de l’Economie.

La ministre se rendra mardi et mercredi à Casablanca et Marrakech, respectivement capitales économique et touristique du royaume, afin de visiter des entreprises textiles et agricoles israéliennes implantées au Maroc.

Israël et le Maroc avaient initialement établi des relations dans les années 1990, mais Rabat les a rompues au début de la deuxième intifada en 2000.

Depuis le rétablissement des liens dans le cadre des accords d’Abraham négociés par les États-Unis à la fin de 2020, la coopération entre les deux pays progresse rapidement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...