Israël pourrait demander à ses diplomates de convaincre American Airlines de rester
Rechercher

Israël pourrait demander à ses diplomates de convaincre American Airlines de rester

Le transporteur dit perdre de l'argent sur ses vols vers Tel Aviv, mais le ministère des Transports ne désespère pas de le faire changer d'avis

Un Boeing 787 de la compagnie American Airlines (Photo: page Facebook d'American Airlines)
Un Boeing 787 de la compagnie American Airlines (Photo: page Facebook d'American Airlines)

Le ministère des Transports espèrerait que la diplomatie israélienne puisse convaincre American Airlines de reconsidérer sa décision de cesser ses vols vers Israël, selon certaines sources.

Evoquant des considérations financières, la compagnie aérienne a annoncé la semaine dernière qu’elle n’exploiterait plus la ligne Philadelphie-Tel Aviv.

Le directeur général du ministère des Transports Uzi Itzhaki a contacté son homologue du ministère des Affaires étrangères Dore Gold, dans l’espoir qu’une pression diplomatique puisse persuader le transporteur américain de ne pas interrompre son seul vol pour Tel Aviv, a rapporté mardi le journal Haaretz.

Itzhaki a dit que son inquiétude sur l’annulation était motivée par le désir d’éviter « un préjudice pour le consommateur, » et a affirmé que la mesure « dégraderait le niveau du service et augmenterait les prix des billets » pour les passagers.

Il a ajouté que les tarifs pratiqués par American Airlines entre Philadelphie et Tel-Aviv étaient moins élevés que ceux des autres transporteurs.

Selon le journal, les fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères ont répondu que puisque le transporteur americain n’appartenait pas à l’Etat, une intervention au niveau diplomatique risquait de se révéler inefficace, mais a accepté de se pencher sur la question.

Depuis l’annonce d’American Airlines la semaine dernière, des rumeurs ont circulé dans les médias israéliens que la décision avait été motivée par des motifs politiques. Toutefois, le transporteur maintient que la décision d’annuler son seul vol vers Israël n’est fondée que par des considérations financières.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...