Ivanka Trump a donné 50 000 $ pour les enfants migrants – église du Texas
Rechercher

Ivanka Trump a donné 50 000 $ pour les enfants migrants – église du Texas

Le pasteur a dit avoir été "frappé par sa bonté et son empathie à l'égard de ceux qui sont dans le besoin"

Le président américain Donald Trump et sa fille Ivanka Trump (L) discutent de la troisième session de travail "Partenariat avec l'Afrique" le deuxième jour du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne, le 8 juillet 2017 (AFP / John MacDougall)
Le président américain Donald Trump et sa fille Ivanka Trump (L) discutent de la troisième session de travail "Partenariat avec l'Afrique" le deuxième jour du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne, le 8 juillet 2017 (AFP / John MacDougall)

Un église a fait savoir qu’Ivanka Trump a fait don de 50 000 dollars dans le cadre d’une campagne pour aider les enfants migrants séparés de leurs parents le long de la frontière.

La semaine dernière, Ivanka Trump s’est tournée vers l’église baptiste Prestonwood, à Plano, au Texas, après avoir entendu parler d’une initiative, menée par le pasteur Jack Graham, pour venir en aide aux enfants, a expliqué l’église dans une communiqué.

Graham a salué la fille et le gendre du président dans le communiqué.

« J’ai eu l’occasion de rencontrer Ivanka Trump à plusieurs reprises au fil de l’année écoulée, et j’ai été frappé par sa bonté et son empathie à l’égard de ceux qui sont dans le besoin. Il n’était donc pas surprenant qu’elle souhaite aider ces familles », a-t-il dit.

Le président s’est attiré les foudres pour la mise en pratique d’une politique consistant à séparer les familles qui tentent de passer la frontière, notamment de la part d’un large panel d’organisations juives. Trump a signé une ordonnance la semaine dernière pour mettre fin à ces séparations familiales.

Trump et son cabinet avaient auparavant défendu cette politique comme un moyen de faire appliquer la loi et dissuader l’immigration clandestine. Le président avait nié avoir le pouvoir d’amender cette loi. En signant l’ordonnance, il a déclaré que le retrait de cette politique ne compromettrait pas la sécurité à la frontière.

Sa décision est survenue après que sa fille Ivanka Trump, qui est juive, l’a appelé à changer sa politique. Elle a remercié son père sur Twitter pour l’ordonnance mettant fin à une politique qu’il avait instaurée le mois précédent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...