Johnson exhorte Netanyahu à mener une enquête indépendante sur les morts à Gaza
Rechercher

Johnson exhorte Netanyahu à mener une enquête indépendante sur les morts à Gaza

Le chef de la diplomatie britannique a fait part de sa "préoccupation" après la mort de plus de 120 émeutiers palestiniens et de la dégradation de la situation à Gaza

Benjamin Netanyahu et Boris Johnson au Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth à Londres, le 6 juin 2018. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Benjamin Netanyahu et Boris Johnson au Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth à Londres, le 6 juin 2018. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a exhorté le Premier ministre Benjamin Netanyahu mercredi a ouvrir une enquête indépendante sur la mort des dizaines de Palestiniens tués par des soldats israéliens au cours de violentes émeutes à la frontière avec Gaza au cours des derniers mois.

Durant la visite de Netanyahu à Londres, Johnson a condamné « l’incitation et aux tirs de roquettes contre Israël », mais a dit que le Royaume-Uni s’inquiétait que la situation des Palestiniens à Gaza se dégrade.

« Nous sommes préoccupés par la mort de plus de 120 Palestiniens ces dernières semaines et la dégradation de la situation à Gaza », a dit Johnson à Netanyahu.

Le ministre des Affaires étrangères a dit qu’il « faut qu’Israël mène une enquête transparente et indépendante sur la perte de plus de 120 vies palestiniennes durant les récentes manifestations gazaouies, ainsi que sur les quelque 10 000 blessés ».

Au début du mois, le Royaume-Uni s’était abstenu lors d’un vote au Conseil de sécurité de l’ONU, qui appelait à l’ouverture d’une enquête.

Avant de rencontrer Johnson, Netanyahu a dit à son homologue britannique Theresa May que la situation israélienne à Gaza émanait du désir du groupe terroriste à détruire Israël, et que ce dernier faisait tout son possible pour minimiser le nombre de victimes.

Un émeutier palestinien jette des pierres lors d’affrontements avec les forces israéliennes le long de la frontière avec la bande de Gaza, à l’est de la ville de Gaza, le 11 mai 2018 (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS).

« En ce qui concerne Gaza, je pense que le problème réside dans l’objectif fondamental du Hamas, qui est de détruire Israël. Nous n’observons pas de manifestations pacifiques. En plus de brûler nos champs, les gens sont payés et encouragés par le Hamas à franchir nos frontières, à tuer autant d’Israéliens que possible, à nos frontières, et à kidnapper nos soldats », a dit Netanyahu.

« Ce n’est pas une manifestation non-violente, bien au contraire », a-t-il dit. « Nous faisons tout ce que nous pouvons pour minimiser les pertes et protéger en même temps les vies israéliennes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...