Rechercher

Jordanie : 27 trafiquants de drogues tués par l’armée à la frontière avec la Syrie

Un accrochage opposant une unité de soldats à la frontière avec des trafiquants, soutenus par d'autres groupes armés, a fait 27 morts parmi les contrebandiers

Des sacs de drogues confisqué à l'unité anti-narcotique du poste de police d'Amman, le 7 janvier 2019. (Crédit Khalil MAZRAAWI / AFP)
Des sacs de drogues confisqué à l'unité anti-narcotique du poste de police d'Amman, le 7 janvier 2019. (Crédit Khalil MAZRAAWI / AFP)

L’armée jordanienne a annoncé jeudi avoir tué 27 trafiquants de drogue qui tentaient d’introduire de grandes quantités de stupéfiants depuis le territoire syrien vers le royaume.

Un accrochage opposant une unité de soldats à la frontière avec des trafiquants, soutenus par d’autres groupes armés, a fait 27 morts parmi les contrebandiers, a précisé l’armée.

« Des recherches ont été effectuées dans la région, et de grandes quantités de stupéfiants ont été saisies », a-t-elle ajouté dans un communiqué.

L’opération militaire menée jeudi à l’aube a permis de « déjouer plusieurs tentatives d’infiltration et de contrebande de grandes quantités de stupéfiants en provenance du territoire syrien vers le territoire jordanien », selon l’armée jordanienne.

« Les passeurs étaient soutenus par d’autres groupes armés », souligne l’armée qui affirme avoir tué 27 d’entre eux, blessé un nombre indéterminé d’individus alors que d’autres contrebandiers ont fui en territoire syrien.

Le 17 janvier, l’armée a annoncé qu’un officier avait été tué et trois gardes-frontières blessés lors d’un affrontement avec des trafiquants de drogue à la frontière syrienne. Quelques jours plus tard, l’un des militaires a succombé à ses blessures.

La Jordanie, qui accueille environ 1,6 million de réfugiés syriens depuis le déclenchement du conflit en Syrie en mars 2011, a durci ces dernières années les procédures à sa frontière avec la Syrie, qui s’étend sur plus de 300 km. Ainsi, plusieurs dizaines de combattants parmi lesquels un grand nombre d’extrémistes ont été arrêtés et emprisonnés pour avoir tenté de s’infiltrer en territoire syrien pour y combattre.

Selon les autorités jordaniennes, 85 % des drogues saisies sont destinées à la contrebande hors de Jordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...