Jordanie: premier hôpital de campagne face à l’afflux de patients Covid-19
Rechercher

Jordanie: premier hôpital de campagne face à l’afflux de patients Covid-19

Doté de 300 lits dont 48 pour les cas critiques et 12 pour les infections moyennes, l'établissement de 5 200 m2 a été construit en deux semaines dans la province de Zarqa

Un petit garçon assis devant l'entrée principale de l'hôpital de campagne  Prince Hashem bin Hussein, premier hôpital consacré à la Covid-19 dans le pays, à Zarqa, à 25 kilomètres de la capitale Amman, le 8 décembre 2020. (Crédit :  Khalil MAZRAAWI / AFP)
Un petit garçon assis devant l'entrée principale de l'hôpital de campagne Prince Hashem bin Hussein, premier hôpital consacré à la Covid-19 dans le pays, à Zarqa, à 25 kilomètres de la capitale Amman, le 8 décembre 2020. (Crédit : Khalil MAZRAAWI / AFP)

La Jordanie vient d’ouvrir le premier des trois hôpitaux de campagne prévus pour prendre en charge des malades du Covid-19, face à la saturation des centres de santé confrontés à une forte hausse des cas d’infection au nouveau coronavirus.

L’hôpital a accueilli ses premiers patients lundi, a déclaré le directeur général par intérim des services médicaux du royaume, le général de brigade Nidal Khasawneh, cité par des médias officiels.

Doté de 300 lits dont 48 pour les cas critiques et 12 pour les infections moyennes, l’établissement de 5 200 m2 a été construit en deux semaines dans la province de Zarqa (nord), à une vingtaine de kilomètres de la capitale Amman. Son coût : environ 10 millions d’euros.

Deux autres hôpitaux de campagne pour patients du Covid-19 doivent également ouvrir dans le centre et le sud du pays, a indiqué il y a un mois Ali al-Ayed, porte-parole du gouvernement.

Les trois établissements doivent avoir une capacité de plus de 1 000 lits, dont 180 en soins intensifs.

Des hôpitaux privés ont été mobilisés en novembre pour soigner des patients transférés par des établissements publics saturés.

« La courbe des cas d’infection est stable mais nous nous trouvons toujours au coeur de la bataille », a déclaré lundi Nazir Obeidat, ministre de la Santé.

Les forces de sécurité discutent avec des personnes qui attendent devant l’entrée principale de l’hôpital de campagne Prince Hashem bin Hussein, premier hôpital consacré à la Covid-19 dans le pays, à Zarqa, à 25 kilomètres de la capitale Amman, le 8 décembre 2020. (Crédit : Khalil MAZRAAWI / AFP)

La Jordanie a recensé 3 980 nouveaux cas lundi, soit 1 404 cas de plus que le total de la veille.

Depuis le début de la pandémie, elle a enregistré plus de 244 000 cas dont 3 116 décès, selon les derniers chiffres officiels publiés lundi. Près de 1.700 patients sont actuellement hospitalisés, dont 403 en soins intensifs.

Pour tenter d’arrêter la propagation du virus, les autorités ont imposé un couvre-feu nocturne de 22H00 (20H00 GMT) à 06H00. Le vendredi, cette interdiction de sortie s’applique toute la journée.

Les établissements scolaires et universitaires restent fermés -l’enseignement se fait par internet – et les rassemblements pour les mariages et les funérailles sont interdits. Les lieux de loisir, les piscines, les salles de cinéma sont fermés.

Un responsable du ministère de la Santé, Waël al-Hayajné, a espéré dimanche que le royaume pourra recevoir les premières doses de vaccins au premier trimestre 2021. Le plan des autorités est de vacciner environ le quart des 10 millions d’habitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...